Ado Littérature jeunesse Littérature québécoise Nouveauté Uncategorized

Papier bulle

Hortense est une jeune fille presque comme les autres. Pourquoi presque ? Elle est hémophile. Cela veut dire qu’elle saigne souvent, et beaucoup. Cela veut aussi dire qu’elle perd vite le droit de faire des activités physiques, de jouer, de prendre des risques. Et que tout le monde s’inquiète, la ménage, la protège.

Sauf qu’Hortense est une battante. Elle a une force de vie et une volonté de se dépasser qui ne peuvent que prendre le dessus sur sa maladie. Imaginative et sportive, rêveuse et passionnée, elle va pratiquer secrètement le Karaté pour s’évader de sa prison de papier bulle et devenir la femme forte qui brûle en elle.

Doux récit sur l’exclusion et la différence, Papier bulle, écrit par Simon Boulerice et illustré par Eve Patenaude, est un bijou tant pour son contenu que pour l’objet livre que je tiens entre les mains. Aborder le thème de la maladie sous l’angle de la résilience – une résilience douce, créative et insubordonnée – est définitivement une excellente façon de présenter la différence sans la limiter à ce qu’elle a de souffrance et d’impossibles. Et cette histoire est magnifiée par les superbes illustrations d’Eve Patenaude, librement inspirées du manga et exploitant le bleeding.

Quand on fait un dessin à l’encre, il arrive que la couleur passe au travers du papier. On retourne alors la feuille et on voit le verso de notre oeuvre. Ça s’appelle le bleeding. Je connais ça, parce que j’adore faire des dessins avec des feutres à l’alcool.

Souvent, je trouve que le verso est plus beau que le recto. Surtout, ce que j’aime, c’est la surprise de voir mon oeuvre inversée. J’ai l’impression de découvrir quelque chose de moi.

Quelque chose d’insoupçonné.

– p. 1

Papier bulle est un album qui donne envie de tirer puissance de nos différences, de rejeter la moquerie et les critiques pour y puiser la force de rêver, de réfléchir à ce qui nous rend uniques. Un livre que j’aurais aimé tenir dans mes mains à l’adolescence, et que je serais ravie de diffuser dans mon entourage.


Vidéo issue du site des Éditions XYZ.


Crédit photo : Annick Lavogiez

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire