Littérature québécoise

Festival de littérature jeunesse de Montréal

Portraits d'auteurs

    Littérature étrangère Nouveauté Quoi lire?

    L’origine des larmes

    Paul a tué Thomas Lanski, son père. Sauf que… lorsqu’il a commis l’irréparable, Lanski était déjà mort depuis quelques jours. Le geste de Paul a beau n’avoir aucune conséquence sur la vie de son père, il symbolise quelque chose et la justice ne peut pas l’ignorer. Paul devra donc, pendant un an, fréquenter un psychiatre pour comprendre et expliquer son geste. L’origine des larmes retrace le détail de ces rencontres où un homme blessé et haineux envers son paternel retisse le fil de son histoire pour dénouer son désir de vengeance.

    Chacun de mes anniversaires commémore la mort de Marta et de mon frère. L’origine des larmes se trouve là, au fond du ventre de ma mère. Ce ventre dont je n’aurais jamais dû sortir. Ce ventre qui aurait dû m’ensevelir au côté de mon frère. Ce ventre qui m’a expulsé au dernier moment vers la vie sans que je ne demande rien ni que je sache pourquoi. de l’air est entré dans mes poumons pour la première fois au moment même où leurs coeurs ont arrêté de battre. 

    L’origine des larmes oscille entre comédie et drame durant douze chapitres qui correspondent aux douze mois de la thérapie de Paul. Un chapitre par séance, par sujet choisi par le psychiatre pour débroussailler la haine profonde de Paul pour son géniteur. On y découvre la souffrance d’un homme qui se débat avec ses idées, ses souvenirs, ses convictions et ses angles morts. C’est intelligent, bien construit, intéressant, même si il faut admettre que le personnage principal manque parfois un peu de chaleur et d’émotions, ce qui rend la lecture davantage intellectuelle que ressentie. Impossible toutefois de nier que l’écriture de Jean Paul Dubois est, comme à son habitude, d’une grande beauté.

    À découvrir aux Éditions de l’Olivier.

    • Auteur : Jean Paul Dubois
    • Maison d’édition : Éditions de l’Olivier
    • Date de parution : mars 2024
    • Nombre de pages : 256

    Crédit photo : Annick Lavogiez

Page par Page