Littérature jeunesse Quoi lire?

J’étais là

J’étais là est un roman de Gayle Forman, auteure du livre à succès Si je reste, ayant été adapté au cinéma en 2014. Pour le personnage de Meg Garcia, elle s’est inspirée de faits réels. Les parents d’une jeune femme s’étant enlevée la vie prématurément ont dépeint leur fille à Gayle Forman pour qu’elle puisse en créer un personnage touchant et unique.

Quand Cody apprend la mort de Meg, elle croit à une blague. Comment sa meilleure amie, cette fille vive, drôle, extravagante et dévouée a pu souffrir au point de s’enlever la vie? Et surtout, pourquoi personne n’avait rien vu venir? À travers les cérémonies à n’en plus finir, les regards de pitié des habitants de Plouc-la-Ville, Cody se noie dans ses propres remords. Elle ne comprend pas comment Meg en est venue à organiser son propre décès avec autant de soin. Comme si personne n’allait en souffrir. À promettre à tous qu’elle n’attribuait sa douleur qu’à elle-même.

Pour rendre service aux parents de Meg, elle se rend à Tacoma, dans le logement que sa défunte amie partageait avec ses colocataires. Dans le monde qu’elle découvre, soit celui de Meg, Cody comprend que celle-ci lui mentait et lui cachait ce qui l’avait vraisemblablement tuée à petits feux. C’est dans cette culpabilité et ce désir urgent de trouver un sens à un geste qui n’en avait aucun que Cody apprendra ce que Meg lui dissimulait, la vie qu’elle avait menée sans ne rien laisser présager. Pourtant, comme disait Cody « J’étais là ».

J’ai adoré ce roman, si bien que je l’ai lu à deux reprises. J’en ai tellement parlé à mes amies que quelques-unes d’entre elles ont fini par le lire aussi. L’opinion est la même dans tous les cas: c’est un roman troublant, drôle, parfois même dérangeant, mais incroyablement touchant. Le livre aborde un sujet tabou, surtout auprès des adolescents et je crois que ce n’est mauvais pour personne de s’ouvrir un peu l’esprit. J’ai adoré les personnages, bien qu’ils étaient loin d’être parfaits. C’est à travers leurs différentes façons de faire leur deuil et d’affronter la peine qu’engendre la mort de Meg qu’on les découvre et qu’on se met à les apprécier. Le roman est un magnifique hymne à l’amitié. Bien qu’elles aient connu des difficultés, Cody nous fait comprendre, par sa façon de parler de Meg que son amour et son amitié pour celle qu’elle connaissait depuis le jardin d’enfants était sans faille. Effectivement, tout au long du roman, c’est avec une fierté pour tout ce qu’elle avait accomplie dans sa vie, pour tout ce qu’elle avait su lui apporter de son vivant et même des personnes rencontrées grâce à elle, avant ou après sa mort, que Cody aborde son amitié avec Meg.

J’ai été happée par l’histoire, par son fondement véridique et son thème bien approché par l’auteure. C’est un roman qui vous empêchera d’arrêter de lire dès ses premières pages.

 

  • Auteure : Gayle Forman
  • Éditeur : Hachette Jeunesse
  • Date de parution : 14 octobre 2015 (pour la version en français)
  • Nombre de pages :
  • ISBN : 2019109816

Crédit photo : Rosalie Gagnon

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre
    Danielle xx
    9 janvier 2017 à 4:21

    Bravo Rosalie pour ta première critique.
    Je te souhaite une longue collaboration pour partager ta passion!!
    Au plaisir de te lire de nouveau!!

  • Répondre
    Nancy Legendre
    31 janvier 2017 à 6:51

    Ma foi, Rosalie, ta critique est tellement dynamique qu’elle nous donne le goût d’aller lire ce roman! C’est agréable de lire quelqu’un qui se positionne et exprime les gains qu’elle retire de ses lectures. Des romans, tu en dévores des tonnes depuis des années; Tu es la personne toute indiquée pour en dresser des critiques! Moi, je fais confiance en ton jugement d’expérience! Bravo pour ta belle écriture!

  • Écrire un commentaire