Quoi lire?

Embrasser la différence

J’ai eu envie aujourd’hui de vous présenter deux livres qui ont su me charmer dès le premier regard. Ces deux œuvres prônent la liberté d’être, le droit à la différence et à la flamboyance.  

Julian est une sirène de Jessica Love 

Julian est un enfant rêveur qui voue une adoration aux sirènes. Il aimerait lui-même en être une. Pourra-t-il réaliser son rêve ou la réalité brisera-t-elle cet élan un peu hors norme?  

Julian est une sirène est un album qui aborde le thème de l’acceptation de soi, de l’autre et de la différence. L’autrice mise sur un texte épuré et soutenu par des illustrations remarquables. Dès la page de garde, nous sommes saisis par ces dernières. Nul besoin de texte lorsque les images sont aussi évocatrices. Jessica Love réussit à rendre aussi bien le rêve que la réalité. Elle propose l’histoire touchante d’un enfant flamboyant et fabuleux. Ce livre a pour seul défaut d’être trop court. Julian est une sirène est un album où l’on vogue au fil des pages et qui touche le lecteur droit au cœur. Il me tarde de lire la suite des aventures de Julian que l’on retrouve dans Julian at the Wedding

  • Auteur / Autrice : Jessica Love 
  • Maison d’édition : École des loisirs
  • Parution : 2020 
  • Diffuseur: Gallimard jeunesse diffusion 

L’enfant de fourrure, de plumes, d’écailles, de feuilles et de paillettes de Kai Cheng Thom, Wai-Yant Li et Mai Yun Ching 

Miu Lan naît en ne sachant pas s’iel est une fille ou un garçon. Iel arrive donc dans ce monde paré d’attraits extravagants. Tous les soirs, sa mère aimante lui chante une chanson douce l’encourageant à être ce qu’iel souhaite. L’enfant se sent aimé et accepté. Sa vie change lorsqu’iel débute l’école. Les enfants ne le comprennent pas, car la différence peut être gênante, intrigante. 

Ce conte onirique est déstabilisant à plusieurs égards notamment par le thème du livre : l’identité de genre. Les auteur.e.s l’ont écrit d’une manière poétique, mélodique et tellement belle. Ajoutons que le travail de traduction de Kama La Mackerel est un cadeau à la langue française. Cette langue qui n’a pas de pronoms neutres. Kama La Mackerel propose une écriture non genrée qui sied parfaitement au propos du livre. L’enfant de fourrure, de plumes, d’écailles, de feuilles et de paillettes est unique en son genre. Il mérite d’être lu, réfléchi et partagé. 

  • Auteur / Autrice : Kai Cheng Thom 
  • Illustrateur / Illustratrice : Wai-Yant Li 
  • Éditeur : Dent-de-lion
  • Parution : 2019 

Les deux albums que je viens de vous présenter sont, à mon sens, des œuvres d’art. Ils sont sublimes aussi bien dans la mise en page que dans les propos. Ce sont deux titres à ajouter à notre bibliothèque afin de montrer que la différence est magnifique. 

Crédit photo : Noémie Philbert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire