Bande dessinée Quoi lire?

Embarqué

Embarqué

Nous savons tous que chaque jour sillonnent sur tous les océans des milliers de bateaux : pêcheurs, militaires, immenses porte-conteneurs et tant d’autres. Qu’est-ce qui amène des gens à s’embarquer sur ces bateaux et à partir loin, laissant derrière eux famille et amis ? Quelles sont leurs motivations, leurs craintes, leurs espoirs ?

Embarqué aborde plusieurs facettes de ce vaste et complexe sujet, utilisant avec intelligence et doigté tous les trucs que permet la BD et démontrant le formidable pouvoir qu’elle possède pour présenter des témoignages qu’une caméra aurait intimidés, pour exposer des faits et des données de façon simple et facile à comprendre et aussi pour donner un aperçu de lieux qui ne pourraient être photographier (voir tout particulièrement la page 151).

Christian Cailleaux s’est tout d’abord intéressé à de jeunes marins, cherchant à comprendre ce qui motive des adolescents et des adolescentes à s’inscrire à la marine. L’opportunité lui est ensuite offerte de participer à une mission sur une frégate de l’armée, puis à séjourner quelques jours dans un sous-marin. Et des diverses conversations présentées avec soin et respect, on perçoit très bien les angoisses ou les attentes des personnes rencontrées. On saisit également la raison d’être de tous ces équipements, de tous ces systèmes et de toutes ces installations. Et on en apprend beaucoup sur la complexité de l’industrie maritime, sur les enjeux commerciaux et militaires et sur les rapports de force entre les nations.
Tout cela est présenté dans un contexte entièrement français, l’auteur étant lui-même français et sa démarche étant menée exclusivement au sein de la marine de France. Mais les recherches et les faits étant universels, cela ne diminue aucunement l’intérêt que suscite ce livre qui a l’immense mérite d’être instructif et divertissant en même temps.

 

  • Auteur : Christian Cailleaux
  • ISBN:  978-2-7548-1001-2
  • Édition : Futuropolis
  • Date de parution : 2015
  • Nombre de pages : 166 pages
  • Provenance : Emprunté à la BAnQ – référence CAI (cote 3 2002 5208 8478 2)

Crédit photo : JAB

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire