Littérature québécoise Quoi lire?

Troies

Troies est le premier roman de Geneviève-Anaïs Proulx. Publié dans la collection Quai no 5 des éditions XYZ, le récit est un surprenant coup de cœur de l’automne 2019. 

Éloïse est une personne qui sait ce qu’elle aime, mais pas vraiment ce qu’elle veut. Elle erre donc d’emploi en emploi, cherchant ce qui l’allumera autant que ses relations interpersonnelles. Puisque c’est à l’intérieur de ces dernières qu’elle peut réellement se sentir fleurir, elle s’y lance corps et âme. Malgré cela, elle se retrouve prise dans des situations fragiles où elle éprouve de la difficulté à s’abreuver comme bon lui semble.  

L’écriture de l’autrice, teintée de poésie colorée par la synesthésie, nous berce dans l’histoire qui se centre principalement sur l’évolution du personnage. On tourne les pages en se laissant porter par les lacunes de la jeune adulte comme si c’était les nôtres. S’identifier à un personnage complexe ivre d’une rage de vivre est assez facile somme toute, mais dans le cas d’Éloïse, c’est d’une lumineuse accessibilité. Nous sommes tous Éloïse, à l’exception peut-être de son courage d’embrasser son instinct. Pour le meilleur ou pour le pire. 

Troies est une histoire charnelle de triangles amoureux équilatéraux, de peintres inspirants, de désirs mêlés aux regrets et de Montréal. C’est une ode à la vie pleinement vécue, même si rien n’est réglé le lendemain matin.  

Crédit photo : Patrice Sirois

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire