Littérature étrangère Quoi lire?

Et moi, je vis toujours

Grand érudit et personnalité très respectée dans le milieu littéraire français, Jean D’Ormesson a été un grand écrivain actif presque jusqu’au dernier jour de sa vie. Son dernier roman Et moi, je vis toujours a été publié en décembre 2017, mois de son décès à l’âge de 92 ans.

Très original dans sa forme, ce livre n’est pas une autobiographie de l’auteur comme son titre pourrait le laisser sous-entendre. Mais c’est bien une autobiographie qui nous est présentée : celle de l’espèce humaine ou, plutôt, celle de l’histoire de l’espèce humaine. C’est ainsi qu’un personnage aux multiples visages nous raconte des faits s’étalant de la période appelée communément « préhistoire » aux conquêtes d’Alexandre le Grand, de l’effondrement de l’empire romain à l’effervescence des premiers siècles de l’Islam, et ainsi jusqu’à aujourd’hui. L’auteur évoque des anecdotes telle la brioche de Bianca Cappello ou encore des luttes de pouvoir entre frères ou entre cousins à diverses époques. Et tout au long du livre, on a toujours l’impression d’écouter un vieux monsieur au regard malicieux, nous souriant affectueusement pendant qu’il nous raconte « son histoire ». Dans le tout dernier chapitre, le personnage soupire :

J’ai laissé rédiger, sous un nom d’emprunt, quelque chose qui ressemble à une autobiographie. Le dernier masque que j’ai pris est celui d’un garçon, déjà vieilli sous le harnais, qui s’était mis en tête de rédiger mes mémoires.

C’est donc une belle leçon d’histoire du monde, sans lourdeur, racontée simplement, avec humour et esprit. Et en refermant le livre, on se dit que Trump n’est pas le premier abruti à occuper un poste de pouvoir, et que l’espèce humaine a toujours trouvé le moyen de survivre, de s’adapter et de continuer son chemin. C’est, peut-être, l’un des messages que M.D’Ormesson a voulu nous laisser avant de partir rejoindre tous les personnages qu’il a su si élégamment faire connaitre.

 

  • Auteur : Jean D’Ormesson
  • Édition : Gallimard
  • Date de parution : Décembre 2017
  • Nombre de pages : 280 pages
  • ISBN 978-2-07-274430
  • Emprunté à la BAnQ , référence O73e (cote 3 2002 5238 5551 6)

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire