Littérature québécoise Nouveauté Quoi lire?

Le Goupil

Le Goupil

Émile Claudel est né en 1945 dans une France d’après-guerre et habite avec ses parents, sa sœur et son frère dans un petit village, Mayerville. Enfant prodige, il ne cesse de parler et de réciter tous les textes qui lui tombent sous la main, dans toutes les langues possibles, au grand dam de sa mère, France, qui n’en peut plus de ce bavardage. Cette dernière, sévère et intransigeante, est impitoyable avec ce fils aux traits physiques parfois repoussants que l’on surnomme, dans le village, le Goupil. Son père, quant à lui, est absent, silencieux, inattentif et éloigné. Des rumeurs courent dans le village qui mènent Émile à se questionner : son père serait-il son père ? Si non, qui est-il ? D’où vient-il ? Pourquoi cette animosité envers lui, pourquoi cette indifférence et ce mépris ? Tout ça serait-il lié ?

Se liant d’amitié avec Max, ils manigancent tout deux des mauvais coups dans une société encore très traditionnelle, conservatrice et autoritaire. Ces jeux et méfaits le mèneront dans des couloirs sombres, ses parents décidant de prendre les grands moyens et de l’envoyer à la maison des pupilles, un orphelinat. Ces obstacles et épreuves l’entraineront dans toutes sortes d’aventures qui ponctueront son cheminement, jusqu’à ses 18 ans. En filigrane, c’est également à l’évolution de la société française que se construit le récit, passant de l’après-guerre aux années yéyé.

Je n’avais jamais lu Éric Mathieu et ce fût une belle découverte. Écrit dans un style simple, mais puissant, jouant avec les métaphores, l’imaginaire et la beauté de la langue, on y découvre des personnages noirs, violents, cyniques qui sont pris entre les rêves, les aspirations et les déceptions, les batailles de la vie. Émile rêve de mots, de douceurs, de plaisir – explorant sa sexualité, notamment – et de grandeurs. Pris dans une société qui le rejette, il se bat pour y tailler sa place et construire un monde qui lui ressemble. Un sentiment que l’on a tous et toutes senti.e.s – il me semble – à un moment de notre vie. Et qui alimente encore nos imaginaires et nos aspirations.

 

  • Auteur : Éric Mathieu
  • Éditions:  La Mèche
  • Date de parution : février 2018
  • Nombre de pages : 424 pages
  • ISBN : 9782897070410

 

Crédit photo : Mylène de Repentigny-Corbeil

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire