Littérature québécoise Quoi lire?

Larguer les amours ou comment raconter nos ruptures

Larguer les amours

Ce n’est jamais facile de se faire larguer. Mais ce n’est jamais facile de larguer quelqu’un non plus. Les histoires d’amour dans la vraie vie, ce n’est pas comme dans les livres : ça ne finit pas toujours bien. Voilà ce que les collaboratrices de Larguer les amours abordent dans ce collectif où les histoires d’amour ne se finissent pas bien, mais ce qui ne signifie pas pour autant que les histoires sont tristes.

Regroupant 20 nouvelles et un poème, Larguer les amours permet d’aborder différentes facettes de la rupture. Divisé en quatre parties, le recueil commence par une nouvelle de Louise Dupré sur les émotions au moment de la rupture. C’est à la lecture de cette nouvelle que le projet prit forme chez Maryse Latendresse. Se suivent ensuite des nouvelles sur les ruptures inévitables, où sont abordés les relations sans début ni fin, les amours interdits et ceux à sens unique ainsi que la peur de l’engagement et l’infidélité. La deuxième partie est consacrée aux difficultés entourant la décision de mettre fin à une relation ainsi qu’aux ruptures parce que notre partenaire tombe amoureux de quelqu’un d’autre. Les ruptures ne sont pas toujours amoureuses; elles peuvent être familiales, amicales ou entre deux personnes qui en sont encore au stade de la fréquentation. C’est de ces ruptures dont il est question dans la troisième partie. Et puis, les ruptures peuvent également être intérieures ou causées par des éléments autres qu’un manque d’amour, d’où l’intérêt de la dernière partie du livre. Tentative de fin optimiste ou non, le collectif se conclut sur une nouvelle de Maryse Latendresse où l’on comprend que les ruptures que nous vivons à travers le temps constituent des moments qui peuvent contribuer à définir ce que nous deviendrons ensuite.

Écrire un livre à propos de la rupture amoureuse n’est pas chose facile : les fins heureuses n’existent que dans de très rares cas. Et pourtant, Larguer les amours est l’un de ces livres qui se lit sans heurt, sans tristesse. Je n’aurais pas lu ce livre dans les moments qui suivirent ma dernière rupture, mais aujourd’hui, quelques mois après, Larguer les amours s’est avérée être une lecture thérapeutique, les auteures mettant des mots sur les émotions qui se bousculaient toujours en moi. Grâce à la fluidité des textes, il serait facile de dévorer le livre en une journée ou deux, mais Larguer les amours est le genre d’ouvrage qu’il fait bon d’étirer, laissant chacun des mots pénétrer notre imaginaire, notre conscience et notre esprit, absorbant les émotions que les auteures veulent transmettre et en retenir des réflexions sur la rupture, la vie de couple, le soi dans un nous.

 

  • Sous la direction de Marie Lamarre et Maryse Latendresse
  • Nombre de pages :248 pages
  • Date de parution : 2017
  • Éditeur : Tête Première
  • Provenance du livre : Service de presse Tête Première

Crédit photo : Andréanne Bissonnette

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire