Ado Littérature jeunesse Quoi lire?

L’après

Le SRAD, virus mortel, a emporté tous les adultes. Seuls les enfants ont survécu à cette maladie. Ils doivent maintenant s’adapter à cette société chaotique où les figures d’autorité sont inexistantes et où l’ordre social est fragile. Après la mort de leurs parents respectifs, Margot, Skye, Charlie, Karim et Naîm s’unissent. Un matin, leur vie bascule à nouveau. Vincent, jeune garçon au tempérament bouillant, et sa bande trouvent leur refuge. Le chef de bande est guidé par son désir de vengeance envers Skye qu’il croit responsable de la mort d’un être cher. Débute une chasse à l’homme (femme) effrenée. 

Avec L’après, Émilie Ouellette nous propose un roman qui ne lésine pas sur l’action. Le suspense commence dès les premières pages avec le départ précipité de la bande à Skye qui doit fuir le clan de Vincent. Pas de flafla, peu de présentation! Malgré le fait que l’autrice ne nous présente pas vraiment les personnages, on embarque à fond. On se fait rapidement une idée de qui sont les bons/les mauvais. Ne vous en faites pas, la psychologie des personnages sera développée au fil des pages. 

Parlons justement des personnalités féminines. Elles sont toutes extrêmement différentes, mais très fortes à leur manière. Margot, Skye ou Stella (cousine de Vincent) sont des filles dégourdies, intelligentes qui ont tout pour survivre dans ce monde post-apocalyptique. Si l’on oublie les descriptions physiques mentionnées dans le texte,, on pourrait croire que le personnage en couverture, c’est un peu toutes ces jeunes filles. La couverture de  D. Mathieu Cassendo nous laisse entrevoir la puissance et le côté bad-ass des personnages féminins. 

L’après est un roman qui s’insère dans l’ère du temps : adolescence sur fond de pandémie mondiale, c’est extrêmement 2021. Pour ma part, ce roman a été un page turner. J’ai eu du mal à le déposer et je suis convaincue qu’il fera également cet effet sur les ados lecteurs. 

  • Autrice : Émilie Ouellette 
  • Date de parution : 2020 
  • Nombre de pages : 232 pages 
  • Éditeur : éditions petit homme 

Crédit photo : Noémie Philibert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer