Littérature québécoise Maisons d'édition Polar, Roman noir et policier Quoi lire?

La collection Sphinx

L’énigme fatale de Mathieu Fortin

Tu marches avec ton ami. Il s’aperçoit qu’une voiture vous suit. Tu presses le pas pour te rendre à ta demeure. Tu arrives pour ouvrir la porte et Boum! c’est le trou noir. Tu te retrouves dans une drôle de pièce. Tu es seul et effrayé. Un compte à rebours commence. Il faut être malin pour vaincre le kidnappeur. Y arriveras-tu?

  • Auteur : Mathieu Fortin
  • Nombre de pages : 320 pages
  • Date de parution : septembre 2019
  • Éditeur : Héritage

Piège infernal de Paul Roux

Tu reçois un courriel étrange. Alors que tu crois d’abord à une erreur, tu t’aperçois que la personne qui t’écrit semble en savoir beaucoup sur toi. Connaîtrait-elle ton secret? Tu ne peux en parler à qui que ce soit, car cette personne semble dangereuse et n’hésitera pas à blesser ceux que tu aimes. Comment pourras-tu t’en sortir? 

  • Auteur : Paul Roux
  • Date de parution : septembre 2019
  • Éditeur : Héritage

Les éditions Héritage jeunesse nous arrive avec une nouvelle collection immersive : la collection Sphinx. On nous propose un concept dont vous êtes le héros au goût du jour. Le lecteur plonge dans un univers qui s’apparente aux jeux d’évasion qui ont la cote par les temps qui courent. On se laisse facilement prendre au jeu. On ressent aisément le stress des personnages, et ce, notamment, grâce à la narration au «tu». Le lecteur devient le personnage principal, ce qui augmente le niveau de tension lors de la lecture. Malgré quelques petites incongruités, ou peut-être est-ce de l’inattention de ma part, L’énigme fatale se tient bien et réussit à bien divertir son lecteur. Il en va de même pour Piège infernal. On embarque à fond dans l’histoire.

Ce qui fait l’unicité de ces deux livres, c’est la manière de progresser dans l’histoire. Pour ce faire, il vous faudra résoudre des énigmes. Si, comme moi, vous êtes du type anxieux et avez peur de vous tromper, ne vous en faites pas, vous trouverez le parcours à la fin. Peut-être aurez-vous besoin de vous y référer durant votre lecture. Pas de gêne, j’y suis allée plus qu’à mon tour. Même si je me suis perdue quelques fois dans les descriptions, j’ai eu beaucoup de plaisir à lire ces deux romans.Il y a longtemps que je n’avais pas embarqué aussi rapidement dans une intrigue et je vous invite à faire de même. 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire