Littérature québécoise Pièce de théâtre Quoi lire?

Extramoyen

Extramoyen

La classe moyenne : un sujet social, politique, économique. Mais qu’est-ce que réellement la classe moyenne? Comment la définir? Comment évolue-t-elle à travers les époques? Voilà ce à quoi s’attaque la pièce Extramoyen, fruit de la collaboration entre Alexis Martin, dramaturge prolifique ayant signé plus de 25 pièces – et joué dans plus de 30 – et de Pierre Lefebvre, auteur d’un essai et de deux pièces de théâtre. Celles et ceux qui forment la classe moyenne se trouvent dans un entre-deux : ni riche, ni pauvre, détenteurs d’une hypothèque et d’une carte de crédit, remplis de questionnements.

Les auteurs transportent la lectrice et le lecteur à travers un voyage temporel au cœur de l’évolution de ce que nous appelons « la classe moyenne » dans un Québec en mouvement. Premier arrêt : 1954, le cœur des Trente glorieuses, l’effervescence économique et la création de cette classe moyenne avec le début de la consommation de masse – et l’introduction de la télévision dans les foyers, avec toutes les problématiques que cela implique. Saut dans le temps : on se retrouve en 2008. La classe moyenne a survécu aux récessions successives des années 1980 et 1990, et fait alors face à une autre crise.  Les hypothèques, les factures, le paiement de la carte de crédit : la classe moyenne rêve d’une vie de riche, et dépense plus que ses moyens. Constamment confrontée à ses limites financières, la classe moyenne est en constante gestion de dettes – et rien n’est en place pour changer cette dynamique, car la dette et le rythme de consommation de la classe moyenne sont des moteurs économiques. L’absence d’écoute politique, les conséquences du rythme de consommation sur les pays où la production a été délocalisée et la pression des réalités socio-économiques sur les nouvelles générations sont également abordés. Deux intermèdes politico-sociaux où se prononcent sociologues et psychiatres mettent également en lumière le caractère de construction politique de la classe moyenne et les impacts du rythme effréné que doivent maintenir celles et ceux composant la classe moyenne pour rester dans celle-ci.

Extramoyen est un texte qui allie brillamment poésie et politique. La transposition de la même famille à travers les deux époques abordées – et les autres mentionnées – permet d’établir un fil conducteur à la pièce. De plus, les personnages se posent la question de l’époque dans laquelle ils évoluent, soulignant les continuités de définition de cette « classe sociale », alors que les événements vécus et relatés permettent de dénoter de l’évolution des réalités propres à ce groupe. Toutefois, comme toute pièce dont le texte sort après les représentations, on regrette, lorsque la dernière page est tournée, de ne pas avoir eu la chance de voir cette brillante œuvre sur les planches d’un théâtre où prennent vie les personnages et où les superpositions de scène réelle et d’extraits vidéo prennent un sens supplémentaire. Car ceux-ci, bien qu’intéressant à lire, n’ont pas le même effet que le reste de la pièce en raison de leur format plus descriptif et des monologues. N’en reste qu’Extramoyen est une lecture qui offre une réflexion contemporaine importante sur la société dans laquelle nous vivons et de laquelle nous reproduisons des comportements qui ne sont jamais sans conséquences. Se poser des questions, voilà ce que crée Extramoyen.

  • Auteur : Alexis Martin et Pierre Lefebvre
  • Nombre de pages : 122 pages
  • Date de parution : 2018
  • Éditeur : Hamac

Crédit photo : Andréanne Bissonnette

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire