Littérature jeunesse Quoi lire?

Des princesses pas comme les autres

Princesses

Terminé les demoiselles en détresse. Les princesses reprennent leur destin en main. Je vous présente quatre bouquins qui misent sur des princesses nouveau genre. Elles sont fortes, déterminées, marginales, modernes.

La princesse dans un sac de Robert Munsch

Publié pour la première fois en 1980, La princesse dans un sac est devenu un classique de la littérature jeunesse. Un dragon a kidnappé le prince. Comble du malheur, il a tout brûlé sur son passage outre un sac de papier. La princesse Élisabeth se voit contrainte de partir sauver son « bien-aimé ». Arborant fièrement le sac de papier en guise de robe, la rusée princesse déjoue le dragon. Or, quand vient le temps de sauver son bellâtre, celui-ci se montre des plus déplaisant, jugeant l’aspect négligé de la princesse. Élisabeth quitte illico le mal élevé. Elle part gaiement vers, peut-on croire, une vie bien différente que celle à laquelle elle se destinait. La princesse de Robert Munsch est un beau modèle pour les jeunes lecteurs. Elle est brave, astucieuse et confiante. Elle n’a pas froid aux yeux et ne se laisse pas dicter comment elle devrait être. Depuis 1980, ce livre a été réédité à plusieurs reprises pour notre plus grand plaisir. Vous pourrez le retrouver sous plusieurs formats : géant, cartonné, audio, etc. 

  • Illustrateur : Michael Martchenko
  • Date de parution : 1980
  • Nombre de pages : 25 pages
  • Éditeur : Scholastic

La princesse qui n’aimait pas les princes  d’Alice Brière-Haquet

Oyé, oyé! La princesse est à marier. C’est ce que le roi ne cesse de clamer depuis que sa fille eut réalisé une mayonnaise hors du commun. Les princes du royaume accourent aux portes du palais afin de prendre le cœur de la belle. Des grands, des minces, des chauves, mais personne pour combler notre princesse. Celle-ci semble bien difficile. Il faut pourtant la marier. Qui voudra-t-elle bien épouser? Et si la princesse n’aimait pas les princes? Alice Brière-Haquet défie les conventions en nous offrant un mini-roman qui met de l’avant une princesse qui en pince pour les filles. L’homosexualité de la princesse est abordée sobrement dans une finale qui nous fait pousser un soupir de soulagement. On ne peut qu’être fière de l’audace de l’autrice à traiter de ce sujet trop souvent tabou dans la littérature jeunesse.

  • Illustrateur : Lionel Larchevêque
  • Date de parution : 2014
  • Nombre de pages : 38 pages
  • Éditeur : Actes Sud junior

La princesses qui voulait devenir générale de Sophie Bienvenu

Je vous ai déjà parlé de ce fantastique roman, premier livre jeunesse de l’autrice Sophie Bienvenu. Il se démarque notamment par l’écriture très dynamique de l’autrice, mais surtout par son sujet. La personnage principale, Emma, ne souhaite pas être princesse. Elle préfère les joutes d’escrime aux robes affriolantes. Son plus grand rêve est de diriger l’armée inexistante de son royaume. Elle s’oppose aux normes rétrogrades de son père et se lance dans une quête qui lui permettra de devenir la femme qu’elle désire. La princesse se rebelle et part déclarer la guerre à qui voudra bien se battre contre elle. Il faut l’avouer, Emma est un personnage fascinant. Comme mentionné dans mon précédent article, elle est forte, déterminée et imparfaite ce qui la rend si attachante. J’ai vraiment adoré ce roman qui parle d’acceptation de soi, de différence, de solidarité et qui lutte contre les stéréotypes de genre.

  • Illustratrice : Camille Pomerlo
  • Date de parution : 2017
  • Nombre de pages : 130 pages
  • Éditeur : De la Bagnole

La revanche des princesses de Sandrine Beau, Clémentine Beauvais, Charlotte Bousquet, Alice Brière-Haquet, Anne-Fleur Multon et Carole Trébor

Six autrices unissent leurs plumes afin de libérer les princesses des carcans de la royauté. Six récits bien différents qui permettent aux princesses de s’émanciper. Faisant parfois référence aux princesses de notre enfance, on se retrouve également dans des récits assez modernes. Chacun des contes nous révèlent la force des princesses. Elles n’acceptent pas les destins prédéfinis et rejettent la perfection imposée par leur rang. On comprend que la perfection n’existe pas, ou plutôt que les princesses sont parfaites comme elles sont, dans toutes leurs imperfections. Bien plus que des histoires de princesse, La revanche des princesses est un recueil de nouvelles engagées qui invitent le jeune lecteur à développer son sens critique et démonter les préjugés.

  • Illustratrice : Kim Consigny
  • Date de parution : 2019 
  • Nombre de pages : 208 pages
  • Éditeur : Poulpe fictions

On ne peut qu’être heureux de retrouver de plus en plus de livres de princesses modernes. Les demoiselles ne sont plus en détresse. Elles assument leurs désirs et s’unissent pour faire fi de l’ordre établi. Ces récits résolument féministes sont à ajouter à la liste de lecture de vos enfants.

Crédit photo : Noémie Philibert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire