Littérature québécoise Quoi lire?

Histoires à boire debout

Histoires à boire debout

Tout le monde connaît Fred Pellerin et son indécollable village de Saint-Élie-de-Caxton. On l’a soit entendu conter ses histoires, soit entendu chanter sa musique, soit vu un des films qu’il a écrits ou soit lu un des ses romans contes. Fred Pellerin fait tout ça avec son brin de légèreté bien personnel qui donne à penser que tout lui est facile.

De peigne et de misère est le 5e livre de cet artiste bricoleur de mots et se déroule dans un petit village. Pourtant, ce que l’auteur y raconte est universel. Il y va de nos petits travers et de nos grandes ambitions démesurées de vouloir dominer la Terre.

Avec la liberté du conte dans une histoire construite un peu comme un roman, les personnages principaux évoluent tantôt dans des situations bien réelles dans lesquelles, au besoin, l’auteur ajoute un peu ou beaucoup de mystérieux, d’imaginaire ou d’autres réalités, comme cette femme qui peut enfanter tout un village de marmots (pour vrai!) ou le barbier du village qui coupe les cheveux des religieuses sans qu’elles ne retirent leur capine.

Fred Pellerin a l’imaginaire fabuleux et libre. Il invente des mondes et il invente aussi des mots. Ou plutôt, il joue avec les mots, avec nos expressions du terroir pour les tordre un peu ou les placer dans des situations nouvelles. Ses jeux de langues sont un délice à lire et à relire.

Ce livre pour dégustateur de mots passe aussi son message lucide et aussi volontairement rempli d’espoir…

Ah, oui! Un CD accompagne le livre. Parfait pour les soirs où on a envie, comme un enfant, de se faire raconter une histoire.

  • Auteur du livre : Fred Pellerin
  • Nombre de pages : 188
  • Date de parution : 2013
  • Éditeur : Sarrazine Éditions
  • Crédits photos : Sandra Gravel

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire