Littérature québécoise

Côte-des-nègres

cote-des-negres

Vous avez franchi les portes tournantes du centre commercial, et tandis que vous longiez un salon de coiffure, Enrique a raconté : l’autre jour, à la polyvalente, quand j’ai dit à un Québécois que j’habitais le quartier Côte-des-Neiges, vous savez ce qu’il m’a répondu? Hein, vous savez? Il m’a répondu : Côte-des-Nègres, tu veux dire ? C’est plein d’immigrants ce quartier-là.

CB et Flaco, deux jeunes adolescents, ont grandi dans le quartier Côte-des-Neiges, à Montréal. Le premier, d’origine haïtienne, est à la tête d’un clan, les Bad boys, formé de Québécois-es d’origine haïtienne de son quartier. Le deuxième, d’origine chilienne, est le leader des Latino Power, composé de jeunes d’origine latino-américaine. Tous deux vont à la même école secondaire. Tous deux vivent sur la rue Linton, où les appartements, pour la plupart insalubres, abritent des familles immigrantes, de toutes les origines. Tous deux ont côtoyé un racisme systémique depuis leur jeune âge, tous deux ont en horreur la police, tous deux font face à des chicanes et drames familiaux. Tous deux rêvent en secret, sous leur carapace, d’amour et de paix. D’indépendance, d’autonomie. De liberté. Tous deux cultivent une fierté qui, sous les apparences, se révèle bien fragile. Sous les apparences se cachent deux êtres en réaction à une société qui les rejette et dont la compassion et l’inclusion, trop souvent, font défauts.

Mais voilà que les choses s’enveniment. Les deux leaders se font face. Accompagnés de leur camp respectif, ils se lancent dans un conflit ethnique qui virera, rapidement, au drame. Ce roman, publié en 1998, fût l’un des premiers à traiter, en fiction, des réalités des populations immigrantes de ce quartier trop souvent stéréotypé et jugé. En véritable cri du cœur, ce roman au titre qui fait grincer des dents nous plonge dans l’univers fragile d’une jeunesse désabusée qui n’en peut plus des oppressions et discriminations à son égard. Un roman coup de poing qui reste en tête, qui continue à cheminer pendant des jours. Bien que publié en 1998, Côte-des-Nègres reste d’actualité, malgré les profonds changements qu’a connu le quartier dans les dernières années. Parce qu’il traite de racisme, de discrimination, de profilage racial. Et de quête profonde et perpétuelle d’amour, de reconnaissance et de solidarité.

Auteur : Mauricio Segura

Date de parution : 1998

Édition : Boréal

Nombre de pages : 296 pages

Vous pourriez aussi aimer

1 Commentaire

  • Françoise
    Répondre
    Françoise
    25 août 2017 à 12:57 pm

    J’ai lu ce roman au secondaire et j’ai adoré! Je l’ai encore chez moi et je l’ai fait lire à plusieurs personnes. J’ai même donné l’envie de lire à quelques personnes avec ce livre.

  • Écrire un commentaire