Littérature québécoise Quoi lire?

Benjamin

Benjamin

1893. C’est l’année où se déroule l’action du polar écrit par Hervé Gagnon, le 4e tome de la série des aventures de Joseph Laflamme. C’est aussi l’année où mon arrière-grand-mère a eu cinq ans. Je ne lis que des romans contemporains, jamais de romans classiques ou historiques. J’ai pourtant essayé. Mais ça me fait l’effet d’un blind date avec un gars SUPER sympathique, mais qui ne m’attire pas deux secondes.

Si quelqu’un n’avait pas mis ce livre entre mes mains, je ne l’aurais pas lu. Pourquoi? Parce que beaucoup de livres sont publiés, que je n’ai pas le temps de lire tout ce que je voudrais, ce qui me pousse rarement à sortir de ma zone de confort.

Après les premières pages cruciales, je n’ai pas eu envie de quitter le livre. C’est qu’il a le tour, Hervé. Faut dire qu’une histoire racontée par un historien et muséologue rend captif. Surtout que Hervé, il invente ses intrigues en mettant en scène plusieurs « vrais personnages » et faits réels. Résultat : la recherche constante du vrai et du faux. Exemple?

Saviez-vous, lectrices et lecteurs de ce blogue, qu’Honoré Beaugrand, avant d’être une station de métro, a été reporteur, écrivain politique, propriétaire d’un journal? Il a écrit de nombreux contes, dont La Chasse-Galerie, rien de moins. Comment se fait-il qu’un conte qui inspire un film, des livres, des chansons, une étiquette de bouteille de bière peut avoir un auteur aussi méconnu?

Découvrir un cadavre le soir à la lueur d’un fanal, se rendre du poste de police au bureau du juge, à cheval, impose un rythme aux antipodes de ce que nous imposent Internet et téléphones dits intelligents. Un défaut? Non. Les nombreux meurtres maintiennent la cadence, de même que l’incursion dans le monde de la franc-maçonnerie, l’humour des personnages et la découverte d’un autre Montréal, celui d’une époque pas si lointaine. Car si j’ai connu mon arrière-grand-mère, c’est parce que ce n’est pas si lointain que ça, non?

Qui est « Benjamin » dans cette histoire? Peut-être un gars sympathique que quelqu’un a mis sur mon chemin, que j’ai pris la peine de connaitre et qui a fini par m’attirer…

Merci Hervé d’avoir enrichi ma culture générale.

  • Auteur : Hervé Gagnon
  • Nombre de pages : 376 p.
  • Date de parution : mars 2016
  • Éditeur : Expression noire
  • ISBN : 9782764811085

Vous pourriez aussi aimer

1 Commentaire

  • Répondre
    Hervé Gagnon
    7 décembre 2016 à 2:27

    Merci pour cette belle critique.

  • Écrire un commentaire