Chick Lit Littérature québécoise Quoi lire?

Albertine ou la férocité des orchidées

Albertine

Un livre aussi léger qu’Albertine ou la férocité des orchidées peut surprendre de la part des autrices du très sérieux Le bal des absentes (La Mèche, 2017). Julie Boulanger et Amélie Paquet, irrévérencieuses, nous offrent ici un roman qu’on pourrait qualifier de chick lit, sous-genre méprisé s’il en est un, par les cercles intellectuels les plus hermétiques. Pari risqué pour ces deux profs de littérature!

Or, non seulement elles arrivent fort brillamment à pasticher le genre, mais réussissent aussi à se l’approprier pour en faire un écrit audacieux et osé. Comme toute parodie est intrinsèquement une sorte d’hommage, elles se mesurent à la chick lit pour mieux la transcender. C’est que ce genre littéraire leur permet une énorme liberté.

En somme, de la chick lit, oui, mais foncièrement féministe. Les personnages principaux sont tous féminins. Elles sont des sujets forts, complexes plutôt que stupidement compliqués. Les hommes, sans être de simples objets, sont relégués aux seconds rôles, à la remorque des désirs des protagonistes féminines et de leurs décisions. On sent l’engagement sincère des autrices à nous divertir tout en évitant la facilité d’inventer un contenu niais ou sexiste.

Pour rendre la conversation plus intéressante, Henri m’a demandé dans quoi j’étais ces jours-ci. Il me posait toujours cette question, qui en cachait plusieurs autres. Il voulait savoir ce que j’écrivais, ce que je lisais, ce que je regardais, ce que j’écoutais, ce que je cherchais sur xHamster, ce qui se passait dans mon lit. Patrick m’aimait beaucoup à sa manière, mais il n’avait pas cette curiosité et cette énergie qui me liaient à Henri. Puisque j’avais des projets pour lui, j’ai décidé de lui parler de ma consommation pornographique…

Elles nous gâtent ainsi avec Albertine, une héroïne fougueuse et avide de sexe, qui arrive à constamment s’empêtrer dans des aventures saugrenues. Tout en travaillant dans l’ombre d’une polémiste de droite, elle multiplie les rencontres avec deux hommes qui n’arrivent jamais tout à fait à satisfaire l’intellectuelle libidinale qu’elle est. Jusqu’à ce qu’une célèbre femme du show-biz québécois réussisse à la tirer de son ennui et de ses indécisions en lui permettant de vivre une expérience intellectuelle et érotique qui la révèlera à elle-même.

À la fois impudique et intelligent, Albertine ou la férocité des orchidées est un roman bonbon, coquin et pétillant. Le délicieux plaisir que les deux malines autrices ont eu en l’écrivant est palpable… et c’est contagieux!

 

  • Autrices : Julie Boulanger et Amélie Paquet
  • Nombre de pages : 240 pages
  • Date de parution : octobre 2017
  • Éditeur : Québec Amérique
  • ISBN : 978-2-7644-3434-5

 

Crédit photo : Caroline Dawson

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire