Littérature québécoise

Festival de littérature jeunesse de Montréal

Portraits d'auteurs

    Bande dessinée Littérature étrangère Quoi lire?

    Des sorcières comme les autres

    Si vous aimez les histoires de sœurs, de cœur, de filles, de mères, d’amantes, d’épouses, de déesses, de lunes, de sages vieilles biques, de femmes battantes, mordantes et drôles, alors vous aimerez les Cent nuits de Héro.  

    Comme dans les Mille et une nuits, tout commence avec une histoire qui sera l’occasion de dérouler les autres. Deux hommes font un pari : l’un gage l’autre de séduire sa femme Cherry durant un voyage qui doit l’éloigner de son foyer pendant 100 jours. Cependant, si ce challenger est prêt à toutes les turpitudes pour relever son défi, c’est sans savoir que Cherry a pour véritable amante sa servante Héro, passée maîtresse dans l’art des contes et des fables. Pour venir en aide à son amoureuse, elle emploiera tous ses talents de raconteuse, et tentera de détourner l’attention de cet empressé durant les 100 nuits fatidiques. 

    Dans le labyrinthe de miroirs qu’Héro déploie, on se moque des maris possessifs, des galants flagorneurs et des bigots nigauds. On croise aussi des pères aimants, de bons soldats, des hommes tendres. Et surtout, on célèbre les femmes savantes, les filles rebelles, celles qui suivent leurs rêves, qui luttent contre l’ordre établi, qui s’émancipent et se dissipent, qui s’allient, s’entraident, jusqu’au bout s’il le faut. Amour et trahison, jalousie, révolte, prisons de verre, promesses fatales, lyres enchantées, danses magnétiques, ligues secrètes, morts tragiques et salvations miraculeuses, tout y est.  

    Vous l’aurez compris, cette bande dessinée a la saveur des légendes, la profondeur des mythes, et la magie palpitante des récits gigognes. Les dessins d’Isabel Greenberg sont simples, les traits efficaces, comme marqués du charbon des âges immémoriaux qu’elle évoque, comme griffés par les serres de l’Homme-Aigle qui règne sur cette Terre des Débuts. Le ton est facétieux et tranchant, le propos irrévérent, jubilatoire, et pour tout dire, résolument révolutionnaire. 

    La morale de l’histoire : les hommes sont des faux jetons. Et ils s’en sortent toujours sans problème. Ah, et aussi, ne tuez pas votre sœur. C’est important, une sœur. 

    – p. 96
    • Titre : Les cent nuits de Héro 
    • Autrice : Isabel Greenberg 
    • Date de parution : 2017  
    • Nombre de pages : 222 
    • Éditions : Casterman 

    Crédit photo : Joan Sénéchal

  • Nouveauté

    Le Bazar du zèbre à pois

    Tout m’a attiré dans ce livre. La simplicité de la couverture et ses couleurs vives.  Son titre qui prête à sourire. Mais plus que tout, son autrice : Raphaëlle Giordano.  Raphaëlle Giordano n’est plus à présenter. Elle…

  • Littérature Canadienne Quoi lire?

    Em

    A priori, je dois avouer que c’était une lecture que j’attendais avec impatience. L’écriture de Kim Thuy est toujours, pour moi, quelque chose de magique, de rassurant, malgré des sujets souvent difficiles. Em n’y échappe pas. L’autrice a, pour…

  • Littérature étrangère Quoi lire?

    Le barrage

    Le barrage est un album touchant que nous avons reçu en cadeau lorsque nous avons déménagé au Royaume-Uni. Ma fille et moi-même l’aimons beaucoup et nous le relisons souvent. Il faut dire que…

  • Essai Quoi lire?

    Bande de colons

    Alain Deneault n’est pas à son premier ouvrage montrant du doigt les failles économiques du Canada. Il a signé une multitude d’essais abondant dans ce sens. En 2020, il publie Bande de…