Littérature québécoise

Festival de littérature jeunesse de Montréal

Portraits d'auteurs

    Essai Quoi lire?

    Contact High : a visual history of hip-hop

    Connaissez-vous ce qu’on appelle les coffee table books ? Ce sont ces livres souvent assez grands et pleins d’images que l’on aime déposer en permanence sur notre table basse du salon en guise de décoration. Que ce soit un livre hommage à un artiste peintre ou un ouvrage documentaire sur un pays lointain, ces livres affichent, en quelque sorte, une partie de notre personnalité. Ils comportent des pages que l’on aime feuilleter encore et encore, sur des sujets qui nous intéressent, et agrémentées d’images qui nous émeuvent.  

    Personnellement, je n’ai jamais eu de coffee table books jusqu’à tout dernièrement. J’ai emprunté à la bibliothèque Contact high : a visual history of hiphop. La fermeture des bibliothèques publiques depuis le début de la crise sanitaire a fait en sorte que ce livre a trouvé sa place sur la table de mon salon. Je l’ai adopté, et il ne fait aucun doute que je m’en achèterai un exemplaire dès la fin du confinement. 

    Mon amour du hip-hop, sa musique et toute la culture qui l’entoure, ne date pas d’hier. J’ai été enchantée de découvrir ce livre ayant comme vocation de conserver l’histoire photographique du hip-hop en un seul bouquin. On y retrouve plusieurs artistes américains ayant marqué ce mouvement culturel, depuis ses débuts dans les années 1970 jusqu’à aujourd’hui.  L’autrice Vikki Tobak présente le travail de dizaines de photographes hip-hop de leur époque qui partagent une anecdote ou une rencontre significative en lien avec la photo présentée. Souvent des portraits d’artistes, on y retrouve aussi d’autres types de photos révélatrices de la culture hip-hop. Une performance de break dance dans la rue, une scène dans un barber shop ou encore une foule ébahie devant un spectacle. Le plaisir de feuilleter ce livre réside aussi dans la possibilité, sur la page de gauche, de voir les miniatures des films sur lesquelles ont été prises ces photos. Ainsi, la photo présentée en gros plan à droite est enrichie d’une mise en contexte dont on peut s’imprégner visuellement. 

    Bref, vous ne pourrez pas emprunter ce livre à La Grande Bibliothèque de Montréal avant que je ne retourne mon exemplaire, mais je vous conseille d’y jeter un coup d’œil un jour. Pour tous les amoureux du hip-hop comme moi, c’est une mine d’or et des heures de plaisir. 

    • Autrice : Vikki Tobak 
    • Éditeur : Clarkson Potter
    • Nombre de pages : 286 pages
    • ISBN : 9780525573883 

    Crédit photo : Françoise Conea

  • Littérature étrangère Quoi lire?

    La ballade de Baby

    Heather O’Neill s’est fait connaître au Québec grâce aux traductions francophones de ses romans Mademoiselle Samedi soir, Hôtel Lonely Hearts et son recueil de nouvelles La vie rêvée des grille-pain (tous traduits par l’incroyable Dominique Fortier…

  • Littérature étrangère Quoi lire?

    Novencento : pianiste

    Alessandro Baricco est un auteur italien qui a émergé sur la scène internationale dans les années 90 grâce à ses œuvres Châteaux de la colère (prix Médicis étranger en 1995) et Soie (prix des libraires du Québec). Soie a d’ailleurs…

  • Littérature étrangère Quoi lire?

    Kafka sur le rivage

    Haruki Murakami est un auteur et traducteur japonais particulièrement connu pour sa série 1Q84. Avant d’aborder cette colossale trilogie bestseller, pourquoi ne pas entrer dans le monde de Murakami avec son roman Kafka…