Bande dessinée Littérature québécoise Quoi lire?

Zviane au Japon

Zviane au Japon

Zviane est hilarante. Avec une vingtaine de titres à son actif, on la connaissait comme l’illustratrice de la trilogie L’ostie d’chat. Mais ça, c’était avant qu’elle ne brise l’internet avec son court-métrage d’animation La pureté de l’enfance (où elle trouve une vieille cassette contenant un enregistrement d’elle, enfant). Depuis, elle continue à déconstruire les idées reçues et à se mettre en scène dans des situations déstabilisantes et cocasses.

Son dernier livre ne fait pas exception. Invitée pour une semaine comme illustratrice au Japon, elle décide d’étendre son voyage et d’illustrer son expérience en de courtes bandes. Elle nous racontera alors avec perspicacité et humour ses observations en sol nippon. À travers ses histoires illustrées, elle met ainsi à jour ses débâcles et ses incompréhensions, pour notre plus grand bonheur.

Zviane au Japon présente un florilège d’anecdotes cocasses, mais aussi de questionnements plus sérieux, notamment sur la propension des touristes à généraliser des comportements pourtant anecdotiques qui se produisent devant leurs yeux, à l’étranger. Le livre constitue donc un petit guide illustré sur ce que c’est que de se trouver en dehors de sa zone de confort, ici à l’autre bout du monde, dans un pays à la fois idéalisé et inaccessible.

Zviane nous fait rire. Beaucoup. D’elle-même, de ses mésaventures, de ses incompréhensions. Mais elle nous enseigne aussi à travers ses histoires et illustrations, ce que ça veut vraiment dire que de se regarder observer le monde. Et comme c’est souvent le cas avec les chocs culturels, avec Zviane au Japon, on en apprend au moins autant sur le pays observé que sur nos propres habitudes, codes et normes, mais souvent en se tordant de rire grâce à son regard singulier, vif et surprenant. 

  • Texte et illustrations : Zviane
  • Date de parution : septembre 2018
  • Éditeur : Éditions Pow Pow
  • ISBN : 978-2-924049-54-9

Crédit photo : Caroline Dawson

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire