Littérature étrangère Quoi lire?

Volé

Volé

Dès la publication de son premier roman, Annette Lapointe s’est propulsée immédiatement au rang des auteurs incontournables du Canada. Elle a reçu le prix du premier roman dans sa Saskatchewan natale ainsi que des prix canadiens qui font l’envie de beaucoup d’écrivains émergents.

Annette Lapointe mérite-t-elle tout ce succès ? Absolument. Son premier ouvrage, Volé, se délecte comme un lent western dans lequel chaque geste du truand nous fait frissonner.

Acheter ce livre en cliquant sur ce lien

D’abord, l’action se déroule en banlieue de Saskatoon, où Rowan passe son temps à revendre de la drogue, voler des maisons et écouter de la musique (mix-tapes sur cassette dans un pick-up, cowboy!). Le personnage principal a tout d’un hors-la-loi désenchanté, mais qui s’accroche à ses vilaines habitudes, n’ayant que ça de réel dans la vie. Sa famille étant profondément brisée par l’inceste et la maladie mentale, Rowan est vite devenu antisocial et ses relations avec les autres sont souvent négatives. L’amour impossible et nostalgique revient constamment le hanter.

Il se promène donc sur les chemins canadiens infinis et plats de l’ouest, tout en faisant escale où son impulsivité l’amène. Il s’échappe en écoutant la chanson métaphorique qui s’accorde parfaitement avec sa vie.

Le point fort de l’œuvre est l’usage des mots. La traduction de Michel Vézina est précise et rend bien la plume des prairies de Lapointe. Le choix cru du terme assez percutant pour faire lever la poussière sans nous étouffer est une réussite sur toute la ligne.

Volé traite de blessures et de nostalgie sombre, mais n’est pas nécessairement un roman déprimant. On suit les pas de Rowan, l’accompagnant doucement, et on se sent davantage compréhensif que triste.

  • Auteur :
 Annette Lapointe
  • Traduction : Michel Vézina
  • Nombre de pages :
 351 pages
  • Date de parution : 17 novembre 2016
  • 
 Éditeur :
 XYZ
  • ISBN : 9782897720254

Crédit photo : Patrice Sirois

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire