Littérature étrangère Nouveauté Quoi lire?

Une histoire de solidarité pour contrer l’accablante morosité actuelle

Traduit dans plus de 29 langues et auréolé de plusieurs prix littéraires prestigieux, La tresse, premier roman de Letitia Colombani, est une œuvre riche, simple, dans le sens noble du terme, et lumineuse. On y suit le parcourt de trois femmes sur trois continents qui vivent des réalités fort différentes, mais mues par un même désir d’émancipation et dont le destin est finement tressé.

Que j’ai aimé voir évoluer ces trois femmes, tenter de saisir leur contour et comprendre leur motivation! Cette lecture m’a permis d’apprendre sur divers sujets qui, de prime abord, ne m’auraient pas intéressée s’ils n’avaient pas été enveloppés par la magie de la fiction. Que voulez-vous, un essai sur les castes, la fabrication artisanale de perruques et la maladie n’aurait pas, d’entrée de jeu, titillé mon intérêt, mais vus à travers le prisme du regard de Colombani, ces sujets deviennent allumants.

Des femmes touchantes qui refusent leur condition, dépeintes par une écriture maitrisée et empreinte de tendresse, voilà le menu auquel je vous convie. J’offrirai ce roman à tous ceux que j’aime alors si je ne vous connais pas (c’est moins bête que de dire : si je ne vous aime pas), courez vous le procurer et dégustez.

  • Auteur : Laetitia Colombani
  • Nombre de pages : 222 pages
  • Date de parution : juin 2018
  • Éditeur : Grasset
  • Provenance du livre : Librairie Passages

Crédit photo : Karine Villeneuve

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire