Littérature québécoise Quoi lire?

Trente

Trente

Autoédité, Trente est un récit à vif, composé de trente petits textes sur la souffrance de toute une vie. Ça commence dans la petite enfance, mais s’attarde surtout aux peines de l’adolescence et les afflictions du début de l’âge adulte de la blogueuse Steph Von Rob (qui a notamment signé un texte dans le recueil collectif Nos plumes comme des armes).

Chacune des trente entrées nous propose une minuscule incursion dans une blessure. Un peu comme si on ouvrait une petite fenêtre sur le mal-être de l’auteure. Elle se livre entièrement dans tout ce qui fait sa douleur : sa peur du rejet, son anorexie, sa fausse couche, sa maladie.

Pourtant, à la fin, on entrevoit de la lumière. Pas une rédemption, mais un baume sur ses blessures. L’autrice s’apaise et embrasse ses souffrances. Sans les dissimuler, elle préfère en faire des blessures de guerre. Elle en a eu assez de ne pas exister.

J’ai assisté à ses obsèques. Ses proches en pleurs. Son corps poussiéreux dans la boîte pour nier toute trace de souffrance. Mes genoux par terre, j’ai prié. Athée. J’ai enlevé la corde qui me servait de collier depuis des années pour vivre la jeunesse qu’il s’était enlevé.

On tient entre nos mains un livre fragile, délicat, mais qui n’étouffe ni le désespoir ni la mort. Il est cru, écrit à fleur de peau. Pour cela, Trente me semble parfait pour faire écho aux chagrins et aux souffrances, notamment des adolescent.e.s pour qui ce récit qui expose pourtant l’âpreté du rejet et la rudesse de la solitude, peut mener à l’apaisement de l’âme.

On peut se procurer le livre ici 

 

  • Autrice : Steph Von Rob
  • Date de parution : octobre 2017
  • Éditeur : Auto édition
  • ISBN : 978-2-9816974-0-0

 

Crédit photo : Caroline Dawson

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire