Littérature québécoise Quoi lire?

Toi aussi, mon fils

Toi aussi, mon fils

Ce n’est vraiment pas facile. C’est beau, certes. C’est admirable et c’est sans doute sain. Mais elle n’est véritablement pas automatique la paternité. (p.248)

Toi aussi, mon fils est un roman cru, vrai et sensationnel qui aborde les questionnements intérieurs, la relation père-enfant et la recherche de soi. Journaliste, formateur et enquêteur aux droits de la personne. Malgré son jeune âge, Jonathan Pedneault a une expérience impressionnante. Et avec Toi aussi, mon fils, il rajoute celle d’auteur. Car bien qu’il s’agisse du premier roman, Pedneault mérite pleinement le titre « d’auteur ».

Toi aussi, mon fils, c’est l’histoire de Matisse et d’Antoine, le fils et le père. Apprenant qu’il sera père, Matisse décide de se plonger dans les cahiers de son père disparu, ancien journaliste en zones de conflit, afin de trouver des repères quant à son identité, son passé et l’histoire de sa famille. Construit en double narration, le roman est parfois relaté par les mots d’Antoine, à travers ses cahiers, et d’autres fois par ceux de Matisse, à travers ses rencontres avec les gens ayant marqué le passé de son père, afin de comprendre l’homme derrière les cahiers. Toi aussi, mon fils c’est à la fois l’histoire d’un homme cynique, désabusé et dont les mots dénotent une brutalité, une froideur. Antoine nous fait voyager à travers les épreuves de la vie et les grands conflits marquant des trois dernières décennies. C’est aussi l’histoire d’un homme, Matisse, qui embrasse sa vulnérabilité face à ses tourments intérieurs et son besoin de réponse quant au passé, afin de mieux aborder l’avenir, notamment la question de la paternité. Si la dureté des propos d’Antoine et des thématiques abordées en font un roman qui n’est pas pour tout type de public, il n’en reste que la compréhension de l’auteur des défis qu’il aborde à travers ses personnages en font un roman réaliste, bien construit et où la façon d’aborder ces éléments plus difficiles est en continuité avec l’objectif du livre ; les propos plus crus ne sont pas déplacés et ne détonnent pas avec le caractère global du roman.

Récit de quêtes intérieures en deux temps, liées par les liens familiaux, Toi aussi, mon fils est une œuvre qu’on ne veut pas poser. Cela faisait un moment que je n’étais pas plongée dans une œuvre de fiction au point d’en être absorbée, déconnectée du monde extérieur et incapable de m’extraire du récit. L’écriture de Pedneault est vraie, porteuse d’émotions. Ses personnages sont crus, réalistes et complexes. Si peu de gens pourront s’identifier complètement à Antoine ou à Matisse, les questionnements portés par les deux hommes sont ancrés dans un réalisme. L’expérience terrain de Jonathan Pedneault résonne dans ce roman et ajoute à son caractère envoutant ; les difficultés des zones de conflit ne sont pas romancées et le poids de ces difficultés sur les journalistes et autres intervenants est brillamment abordé par l’auteur. Toi aussi, mon fils est une œuvre percutante, choquante par moment, mais absolument brillante. Une découverte essentielle et un auteur à suivre !

 

 

Auteur : Jonathan Pedneault

Nombre de pages : 360 pages

Date de parution : 2017

Éditeur : Les Éditions XYZ

Provenance du livre : Service de presse

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire