Littérature étrangère Quoi lire?

Suite française

Irène Némirovsky

Tout indique que l’auteure envisageait d’écrire une grande saga, s’étalant du début des années ’40 et la débâcle de l’armée française jusqu’à … Jusqu’à quand ? On ne le saura jamais avec certitude, car le parcours d’Irène Nemirovsky fut fauché par la folie meurtrière des fascistes français et des nazis.

Émigrée russe, issue d’une famille juive fortunée, réfugiée en France suite à la révolution bolchévique, Irène Nemirovsky, qui maîtrisait parfaitement la langue française, publia dès les années `20 plusieurs romans dont la qualité avait ébloui le monde littéraire parisien, réputé si difficile. Malgré ses origines (car les préjugés étaient bien présents en France comme ailleurs) elle était considérée comme une étoile montante de la littérature.

Acheter ce livre en cliquant sur ce lien

En Juin 1940, lorsque Paris fut menacée, comme beaucoup de Parisiens, elle s’enfuit avec son mari et ses deux enfants. Et c’est au cours de cet exode, puis des évènements chaotiques d’après l’exode, qu’elle élabora un premier roman intitulé Tempête en Juin, où on suit la fuite et le parcours de plusieurs personnages, puis un second intitulé Dolce, qui s’attarde à décrire le quotidien d’un village au lendemain de l’armistice et de la cohabitation avec l’occupant allemand.

La prose d’Irène Nemirovsky offre une description très réaliste, sans complaisance et sans condamnation, de tous ces gens, de leur choix et de leur attitude face à des bouleversements soudains et choquants. Ses notes, qu’elle n’a cessé de rédiger toujours dans le même cahier, laissent entrevoir son intention de poursuivre son travail de fin observateur et de raconteur. Mais arrêtée, puis déportée au début de l’été ’42 (même si elle était devenue catholique en ’39) elle mourut du typhus dans un camp allemand en août.

Son cahier, précieusement conservé par ses filles, qui contenait Tempête en Juin, Dolce et toutes ses notes, ne fut publié qu’au début des années 2000 sous le titre de Suite française, nous donnant un livre éloquent, d’une grande qualité littéraire. Même si l’auteure n’a pu mener son œuvre jusqu’où elle le désirait, le livre ne donne nullement l’impression d’être inachevé ou incomplet. Connaissant le contexte dans lequel il a été écrit, on en ressort que plus ému et impressionné.

 

  • Titre : Suite française
  • Auteur : Irène Nemirovsky
  • Édition : Denoël
  • Année : 2004
  • Nombre de pages : 390 pages + environ 45 pages de notes et correspondances diverses
  • ISBN : 9782207256459
  • Acheté à la vente de livres de la BAnQ

Crédit photo : Inconnu, Licence : Denise Epstein (fille d’Irène Némirovsky)

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire