Littérature québécoise Nouveauté Quoi lire?

(Sainte-Famille)

(Sainte-Famille)

La littérature québécoise récente nous a beaucoup habituée à des récits d’autofiction qui traitent des peines des personnes de la classe moyenne aisée. Des romans sur le doute, la dépression, l’ennui de gens confinés à des rôles qui ne donnent pas sens à leur vie. Rarement on nous y raconte la vie de personnages issus des classes les plus démunies, qui pataugent tant bien que mal dans des emplois subalternes, confinés à la pauvreté de ceux que l’on appelle ineptement les « travailleurs non qualifiés ». Mathieu Blais (auteur de huit livres dont La liberté des détours et Notre présomption d’innocence) réussit habilement dans son dernier roman à nous sortir de ce marasme littéraire en dépeignant finement le désespoir des zones d’ombres les moins parcourues de notre société.

Livre audacieux, qui raconte l’histoire d’une violence conjugale dans une petite ville du Québec, à travers le spectre de la pauvreté économique et de l’isolement social, (Sainte- Famille) met en scène la trajectoire de la famille de Thomas, un concierge alcoolique inapte à être un homme selon les exigences d’une masculinité toxique. Il bat sa femme Maggie et assoit ainsi la seule domination qui se trouve à sa portée.

Un roman dur, qui n’esquive pas la douleur. Blais découpe au couteau la honte, les blessures et la dignité piétinée des laissés-pour-compte. On a parfois envie de détourner les yeux par tant d’humiliations, mais le rythme acéré et le style incisif de l’auteur nous empêchent de fermer ce livre remarquable et cauchemardesque à la fois.

Au plan littéraire, Mathieu Blais réussit un tour de force majeur : donner, à tour de rôle, la parole à tous les protagonistes qui n’ont dans la réalité aucune voix : l’homme bafoué, sa femme battue, leur fils démuni. Chacun des personnages représente un pan des exclus de notre société : les travailleurs pauvres, les femmes dominées, la jeunesse à l’avenir bouché. Tous amers et sans cesse humiliés, ils décriront eux-mêmes leur histoire.

Sans études, sans perspectives d’un horizon meilleur, enfermés dans le lieu où ils sont nés comme dans la condition qui est la leur, Thomas, Maggie et Justin sont tous au bord du désespoir. Refusant cet ordre inéluctable des choses, on assistera à la rage naissante et croissante qui dévore le jeune garçon. Ne réussissant pas à rompre le fil de ces malheurs qui sont d’abord et avant tout sociaux, Justin n’aura qu’un seul choix. Et il sera inexorable.

Un grand livre, redoutable mais nécessaire, qui vous assommera par sa puissance.

 

  • Auteur: Mathieu Blais
  • Éditeur : Leméac
  • Année : août 2017
  • Nombre de pages : 140 pages
  • ISBN : 978-2-7609-4764-7

Crédit photo : Caroline Dawson

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire