Littérature québécoise Polar, Roman noir et policier Quoi lire?

Saint-Chause

Sylvain Meunier possède un curriculum vitae particulièrement impressionnant. Auteur jeunesse, poète et romancier, il a publié en octobre un seizième roman pour adultes : Saint-Chause.

Montréal, 1969. Un hippie paresseux se trouve un emploi comme bedeau dans une église. De ce synopsis au premier regard banal découlera une série d’événements extraordinaires impliquant du sexe, de la drogue… et des meurtres.

L’histoire est écrite avec un humour grinçant. Des incidents gravissimes sont ridiculisés au rang de simples farces et certaines peccadilles prennent aisément une ampleur démesurée. On se prend rapidement au jeu du style de l’auteur. Il n’hésite pas à saupoudrer des références pour faire sourire, au grand bonheur du lecteur.

Acheter ce livre en cliquant sur ce lien

Comme l’action se déroule presque entièrement dans une église, la thématique de la religion a une place importante dans le récit. Meunier ne fait pas l’éloge du catholicisme, mais peint davantage une caricature d’un système poussiéreux dans lequel se coincent des clercs déphasés. On y retrouve les classiques vieux grincheux, tout comme ceux qui veulent avant tout aider la communauté. Au milieu de tout ça, le personnage principal, Jean-Benoit Bastarache, parvient – parfois héroïquement, souvent moins – à commettre à peu près tous les péchés imaginables dans la maison de Dieu.

Saint-Chause a des airs de cirque improbable, mais cela donne un charme à l’œuvre. On sourit à des moments où, en théorie, on ne devrait absolument pas et on se retrouve même à prendre en pitié le ridicule bedeau qui subit beaucoup plus qu’il n’essaie de régler ses maints problèmes. Le roman ne se prend pas au sérieux et s’avère un excellent divertissement.

 

  • Auteur :
 Sylvain Meunier
  • Nombre de pages :
 254 pages
  • Date de parution : 25 octobre 2016
  • 
Éditeur :
 À l’étage

Crédit photo : Patrice Sirois

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire