Littérature québécoise Nouveauté Quoi lire?

Rose et Pierrot sont orphelins – Hôtel Lonely Hearts

Hôtel Lonely Hearts

L’art du clown va bien au-delà de ce qu’on pense. Il n’est ni tragique, ni comique ; il est le miroir comique de la tragédie et le miroir tragique de la comédie  – André Suarès, poète et écrivain.

Rose et Pierrot sont orphelins. Mal-aimés, seuls au monde. Pierrot aime Rose. Rose aime Pierrot. Quand Pierrot joue du piano et que Rose danse et se laisse porter, comme transformée par la musique, quand Rose s’invente un Ours imaginaire ou quand Pierrot se fait tantôt clown, tantôt philosophe, le temps s’arrête.

Le temps s’arrête aussi pour le lecteur, sitôt plongé dans cet univers à la fois triste, dur et mélancolique, mais empreint d’amour, d’humour et d’une grande naïveté. Comme un pied de nez face à leurs propres sorts, tous deux s’inventent et se réinventent à travers leur art. Rose et Pierrot se perdent et se retrouvent, mais jamais ne s’oublient.

C’était triste pour tous les enfants. Ils avaient tant besoin d’amour. Les corrections nuisaient à leur estime de soi. Parce qu’ils étaient battus chaque fois qu’on les trouvait absorbés dans leurs pensées, ils craignaient de laisser leur esprit vagabonder. Leurs petits cerveaux n’avaient pas le droit de s’amuser ni de badiner gaiement dans l’Élysée magique qu’était l’enfance. Mais les personnalités de Pierrot et de Rose survécurent à ce cruel régime. (extrait du roman Hotel Lonely Hearts)

Ce livre est envoûtant, mais dur. Et l’auteure maîtrise avec grand doigté ce va-et-vient constant entre le fantasmagorique et la dure réalité de l’époque. On y parle de prostitution, de pauvreté, de drogues, de sexe, mais on y parle tout autant d’amour brut, de clowns, de rêves d’enfants devenus grands. À lire absolument.

 

  • Auteure : Heather O’Neill
  • Éditions : Alto
  • Date de parution : 12 Février 2018
  • ISBN : 9782896942992

Crédit photo : Éditions Alto

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire