Littérature Canadienne Littérature jeunesse Littérature québécoise Quoi lire?

Rap pour violoncelle seul

Maryse Pagé est une autrice jeunesse déjà établie dans le milieu. Elle publiait, plus tôt cette année, le roman pour adolescents Rap pour violoncelle seul. Un véritable chef-d’œuvre.  

Malik se fait prendre à voler des cartes-cadeaux alors qu’il ne voulait qu’aller au restaurant avec ses amis. Conséquence : il devra faire des travaux communautaires dans une résidence pour personnes âgées. Rien ne s’annonce facile dans tout ce qui se dessine devant lui : sa mère est instable, ses amis le négligent, le vieil homme dont il doit s’occuper le déteste, sa meilleure amie déménage loin… Et pourtant, à travers tout ça, Malik doit trouver le bonheur quelque part. Mais évidemment, il se cache là où on l’attend le moins.  

D’abord, tous les personnages de ce roman sont fascinants. Ils ont tous leurs qualités et leurs défauts, leurs moments de force et de faiblesse, leur profondeur et leur simplicité. Malik est un garçon comme les autres : il doit gérer les crises de famille, l’amitié, l’amour et ainsi de suite. Pourtant, la vie semble s’acharner sur lui. À l’adolescence, on a souvent l’impression que c’est ce qui se passe. Pour Malik, même avec un regard adulte, on se rend compte qu’il y a beaucoup d’injustices dans les malchances qui lui tombent dessus. 

Le livre est également très bien écrit. Pagé utilise un langage cru, exactement comme l’aurait fait un adolescent. La plume est authentique. Malik ne mâche pas ses mots, comme un adolescent délaissé dans Hochelaga le ferait. C’est très réussi.  

Finalement, la profondeur des émotions étayées dans ce roman est sa plus grande force. C’est parfois drôle, triste, fâchant, heureux… Pagé nous amène dans toutes les gammes d’émotions et le tout se campe bien dans le récit. L’histoire a vraiment tout pour plaire à n’importe quel.le lecteur.trice. 

Rap pour violoncelle seul est un petit livre fascinant qui devrait aisément trouver sa place dans la bibliothèque de n’importe quel.le adolescent.e. Mêmes les jeunes qui lisent moins y trouveront quelque chose de beau. 

  • Autrice : Maryse Pagé 
  • Éditions : Leméac 
  • Parution : Hiver 2020 
  • Pages : 147 pages 

Crédit photo : Patrice Sirois

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire