Le Mois de l'Histoire des Noirs Littérature jeunesse Quoi lire?

Pour une bibliothèque diversifiée

Je profite du mois de l’histoire des noirs pour faire un plaidoyer en faveur d’une bibliothèque pour enfant plus diversifiée. Je vous invite à regarder votre collection familiale. Combien de vos livres ont comme personnage des personnes racisées ? J’ai été étonnée de faire cet exercice et de constater que ma bibliothèque ne représentait pas la diversité qui fait partie du quotidien de mes enfants. Je vous suggère aujourd’hui quelques titres pour une bibliothèque plus inclusive.  

Moi, je m’aime ! de Karen Beaumont et David Catrow 

Karen Beaumont propose un livre simple, mais au message au combien important. Peu importe l’allure, le moment, ce que les autres pensent de moi : moi, je m’aime. C’est un message primordial à transmettre à tous les enfants. 

  • Date de parution : août 2006
  • Éditeur : Scholastic 

Nos boucles au naturel de Matthew A. Cherry et Vashti Harrison 

Peut-être avez-vous vu passer le court métrage Hair Love, gagnant d’un oscar ? L’adaptation Nos boucles au naturel est un album adorable sur l’amour, la famille et l’acceptation de soi. On y suit les péripéties d’un père qui tente par tous les moyens de créer la coiffure parfaite pour sa fille. Ce qui est magnifique de ce livre c’est que la finale ne nous révèle pas tout. Je vous invite donc à visionner le court métrage après votre lecture. 

  • Date de parution : Février 2020
  • Éditeur : Scholastic 

Jabari plonge de Gaia Cornwall 

D’accord, ce n’est peut-être pas la saison des tremplins, mais Jabari plonge est plus qu’une histoire de piscine. C’est l’histoire d’un enfant qui surmonte ses craintes et relève un défi de taille. Je ne sais pas si vous vous souvenez du vertige du premier saut du grand tremplin, moi oui et, lors de la lecture, j’ai revécu cette fébrilité. C’est un album qui parle de détermination. Un grand coup de cœur. 

  • Date de parution : Février 2020
  • Éditeur : D’Eux 

Voici Willie O’Ree d’Elizabeth MacLeod et Mike Deas 

Pouvez-vous croire que le premier joueur noir ne sera intronisé au Panthéon des sports canadiens qu’en 2021 ? Cet homme, c’est Willie O’Ree. L’inspirant joueur de hockey a surmonté les propos racistes, a joué avec une blessure sérieuse et n’a jamais abandonné son rêve d’être joueur de hockey professionnel. Willie O’Ree est le seul joueur des Bruins de Boston qu’on a le droit de vénérer.  

  • Date de parution : janvier 2020
  • Éditeur : Scholastic 

Le chemin de Jada de Laura Nsafou et Barbara Brun 

Jada et Iris sont des jumelles non identiques. Bien que plusieurs traits les unissent, leurs couleurs de peau les différencient. Jada ne supporte plus les comparaisons entre sa peau foncée et le teint clair de sa sœur. Elle part à la recherche des enfants de la Nuit. Lors de sa quête, elle se rendra bien évidemment compte que sa peau est tout aussi belle que celle de sa sœur.

  • Date de parution : février 2020
  • Éditeur : CAMBOURAKIS 

Collection De petite à grande ou De petit à grand de Maria Isabel Sanchez Vegara 

Eh oui ! Encore cette collection. Que voulez-vous ? Elle est excellente. Nous vous l’avons recommandé maintes fois et je le fais encore. Cette collection traduite chez La courte échelle propose de nombreux modèles noirs à ajouter à votre bibliothèque : Rosa Park (écrit par Lisbeth Kaiser), Ella Fitzgerald, Harriet Tubman (à paraître) ou Martin Luther King (à paraître). Chacun des titres mérite d’être lu, parce que toutes ces histoires se doivent être connues. J’attends avec impatience que tous les livres soient traduits. En attendant, vous pouvez toujours vous tourner vers les versions anglaises où vous trouverez encore plus de personnalités noires fantastiques : Ru Paul, Josephine Baker, Prince, Jean-Michel Basquiat, Pelé ou Stevie Wonder… pour ne nommer qu’eux. 

Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi 
Adichie et Leire Salaberria

Ma dernière suggestion, mais non la moindre, s’adresse à un lectorat un peu plus âgé. On adapte ici un discours prononcé par l’autrice nigériane Chimamanda Ngozi Adichie. Elle y raconte des expériences où elle a été témoin, ou victime, d’inégalité raciale ou de genre. Nous sommes tous des féministes est un livre intelligent qui pousse les enfants à se questionner sur ce qu’est l’égalité, mais surtout tente de démontrer que le féminisme n’est en rien négatif. 

Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement.
Et aussi nos garçons. »  

Puisque nous célébrons le mois de l’histoire des noirs, j’ai limité mes suggestions aux personnages noirs. Restez à l’affût, je vous prépare également des suggestions pour mettre en valeur dans votre bibliothèque les peuples des premières nations.  

Crédit photo : Noémie Philibert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire