Littérature jeunesse Littérature québécoise Quoi lire?

Pilou, tous les soirs du monde

Pilou, tous les soirs du monde

Tous les soirs, Pilou a besoin de sa routine afin de faire une belle nuit de sommeil. Tous les soirs, son père se joint à lui pour ce rituel sacré. Un à un, le père de Pilou endort les déserts, les océans, les contrées glacées et même les mondes imaginaires. Grâce à une formule magique, il endort la planète entière et le jeune Pilou peut donc lui aussi s’endormir d’un sommeil serein.

La trame narrative de Pilou, tous les soirs du monde vous est peut-être familière. Pas étonnant puisque cet album est une réédition, nouvellement illustrée par Gaspard Talmasse, du classique Tous les soirs du monde publié en 2005. Cette nouvelle édition sera assurément un bel ajout à votre tradition du coucher. Le rythme du texte de Dominique Demers est soutenu magnifiquement par les illustrations de Gaspard Talmasse. Ces dernières, presque brumeuses, renvoient aisément au monde du rêve dans lequel s’apprête à plonger Pilou (et peut-être même le lecteur).

Chaque maisonnée a sa propre routine du dodo. Ce rituel important qui permet notamment de sécuriser l’enfant avant qu’il ne se laisse aller dans les bras de Morphée est magnifiquement rapporté dans le livre Pilou, tous les soirs du monde de Dominique Demers. Tous les soirs, le père de Pilou abandonne ses occupations afin de border son garçon. Aucune tâche n’est plus prioritaire que de permettre à son enfant de s’endormir l’esprit tranquille. Pilou, tous les soirs du monde illustre parfaitement la complicité qui peut se bâtir grâce aux habitudes ou rituels qui précèdent l’heure du dodo. Le père de l’enfant endort non seulement son fils grâce à son récit imagé, mais surtout avec l’ajout de douces caresses. Nul doute que votre enfant prendra plaisir à recevoir lui aussi les câlins dictés par le texte. Peut-être aurez-vous même envie de vous aussi avoir une petite formule personnelle, unique.

 

  • Auteur : Dominique Demers
  • Illustrateur : Gaspard Talmasse
  • Nombre de pages : 34 pages
  • Date de parution : 2018
  • Éditeur : De la Bagnole

Crédit photo : Noémie Philibert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire