Bande dessinée Littérature étrangère Nouveauté Quoi lire?

Moi aussi je voulais l’emporter

Je voulais l'emporter

Je voudrais écrire un livre pour dire que ça fait mal les règles de grammaire, que moi aussi je voulais l’emporter. Je voulais tellement pas être une fille. Je voulais être un loup ou un dauphin.

Julie Delporte propose, avec Moi aussi je voulais l’emporter, publié aux éditions Pow Pow, une réflexion globale sur le genre, ses perspectives et ses conséquences sociales réelles. Sur la féminité dictée, sur le silence si lourd, sur le féminisme. Sur les blessures, les douleurs, les pressions et les frustrations. Avec ces questions globales en trame de fond, on suit également l’auteure dans son doux voyage finlandais, initié grâce à l’amour profond et la curiosité qu’elle entretient avec Tove Jansson, écrivaine, peintre, illustratrice et dessinatrice, et ses Moomins – petites créatures imaginaires vivant dans les forêts de la Finlande. Ce qui devait d’abord être un ouvrage sur cette artiste visuelle à découvrir deviendra finalement un essai autobiographique, aux couleurs pastel, vibrant entre « douceur et douleur ».

Moi aussi je voulais l’emporter, constitue, à mes yeux, un hymne aux femmes. Dans leur simplicité, dans leurs combats. Face aux injonctions, portant leurs blessures. Dans leur fragilité, aussi, dans leurs doutes et leurs déceptions. Ce magnifique livre de Julie Delporte, à la beauté tant esthétique que littéraire, est percutant. Les traits de crayon sont fins, les formes parfois abstraites, parfois profondes. L’écriture, à la main, est parfois rayée, parfois erratique, irrégulière. Des marques de papiers collants sont visibles, des phrases sont collées.

En tenant le livre dans mes mains, je me suis sentie privilégiée.

Symbiose avec l’auteure.

Je me sentais comme si je tenais un journal de bord, un carnet de notes. Personnel, intime. Et pourtant, ce que Julie Delporte mentionne, son amertume face au monde patriarcal, sa colère sourde, sa fragilité, son amour envolé, semble être à l’opposé du personnel. Devient universel. Tristement universel.

Et c’est probablement l’une des raisons qui fait la magie et la beauté profonde de ce livre ; dans l’intime et l’émotion personnelle se dessinent les grandes lignes de réalités communes et partagées par tant de femmes.

 

  • Auteure : Julie Delporte
  • Éditions : Éditions Pow Pow
  • Date de parution : 23 octobre 2017
  • ISBN : 9782924049488

Crédit photo : Mylène de Repentigny-Corbeil

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire