Littérature québécoise Poésie Quoi lire?

Métissée

Métissée

Métissée est un recueil de poésie exigeant, loin de la langue urbaine, du slam ou de la poésie orale, mais dont la langue est si incisive qu’elle nous perce au centre des tripes, là où on ne s’y attendait pas.

Auteure de Prendre langue (2011) et Emprunter aux oiseaux (2014), Ouanessa Younsi est médecin psychiatre et son métier transparait dans son œuvre. Ses poèmes puisent leur force dans des images enfouies, fortes et perturbantes, mettant ainsi en lumière les fantômes qui peuplent son passé et ses fantasmes.

La rumeur : mon oncle Mourad était colonel durant le massacre. Le racisme : il transmettait des gènes dangereux. L’exactitude : j’avalais crues les tarentules de l’amnésie. / Mourad était un nom sans visage. / Aimez-le comme une disparition.

 

La mémoire y est disséquée, comme elle se présente à nous, incertaine et éparse en même temps que livide. C’est que l’identité métissée de cette poétesse québécoise dont le père est Algérien est à la fois fragments et frontières. Dans cet écartèlement qui la lie à son passé, l’Autre est tour à tour violent, étranger, morcelé, désiré, habité.

 

Je griffonnais des poèmes dans la chambre de ma mère. Impossible de composer ailleurs – dans mon secret ou dans l’exil de mon père. / Cette pièce n’est plus un lieu. La nostalgie a détruit tous les meubles et le cheval bleu gît enseveli. / Je vieillis. Ma main n’existe plus. / J’écris encore dans le corps de ma mère.

 

La langue, minutieuse et précise est découpée au scalpel et on ne peut qu’admirer la maîtrise de l’autrice pour la retourner et en extraire sens et beauté. Ouanessa Younsi en arrive au final à sublimer l’enfant empêtrée en elle qui se déchaine à la fois pour se libérer et mieux s’ancrer. Une lecture difficile, mais géante.

 

  • Autrice : Ouanessa Younsi
  • Nombre de pages : 95 pages
  • Date de parution : 26 septembre 2018
  • Éditeur : Mémoire d’encrier
  • ISBN : 978-2-89712-604-9

 

Crédit photo : Caroline Dawson

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire