Essai Littérature Canadienne Quoi lire?

Mamaskatch


Darrel J. McLeod est un auteur cri albertain ayant gagné le Prix du Gouverneur général anglophone dans la catégorie essai (non-fiction) en 2018 pour son premier roman Mamaskatch. Depuis février 2020, la traduction française est offerte par VLB éditeur.  

Mamaskatch recueille les mémoires de l’auteur lors de sa jeunesse jusqu’au début de sa vie adulte. Darrel J. McLeod raconte sa vie en tant qu’enfant cri dans l’Ouest canadien, mais aussi celle de sa famille.  

La jeunesse de l’auteur est assez rocambolesque pour en faire un excellent récit de 400 pages. On rencontre d’abord sa mère Bertha, une femme alcoolique et instable, qui peine à élever son fils alors qu’il ne souhaite que réussir à l’école malgré le racisme qu’il subit tous les jours. Puis sa soeur Debbie qui reprend plus ou moins les mêmes traits que sa mère, mais change constamment d’amoureux qui s’avèrent tous aussi mauvais pour elle les uns que les autres. Finalement, sa sœur trans Trina devient suicidaire. Ajoutons à cela la violence, les abus sexuels et le rejet constant et nous obtenons un avant-goût des premières années de Darrel J. McLeod.   

Malgré les passages difficiles, l’auteur garde le ton naïf d’un enfant qui ne saisit pas tout d’une situation aux multiples couches complexes. Il étale des faits et se pose des questions sans nécessairement trouver de réponses. D’ailleurs, à travers les innombrables obstacles qui se dressent devant l’auteur, il nous fait part de son parcours parsemé de victoires et d’exploits fabuleux. D’ailleurs, encore aujourd’hui, Darrel J. McLeod peut être fier d’avoir été un aide-infirmier, un enseignant et même un négociateur cri avec le gouvernement. Rien de tout cela n’était présagé dès le début du roman.  

Cette autobiographie se concentre beaucoup sur thème de l’identité. McLeod parle évidemment de son statut d’Indien, mais aussi de son identité en tant qu’homme, son identité sexuelle et de citoyen en général. Il aborde aussi ces thèmes en parlant de sa famille, de ses amis et de son entourage. Ses questions sont pertinentes et l’auteur fait bien de ne pas essayer de répondre à toutes les questions. Il éveille l’interrogation, mais laisse souvent soin au lecteur de se faire sa propre idée. L’auteur, quant à lui, ne fait que mentionner ce qui s’est passé.  

Mamaskatch est une œuvre impressionnante qui s’adresse à tous les Canadiens (et citoyens du monde, ne nous limitions pas), issus des premières nations ou pas. Le récit de Darrel J. McLeod nous fait réfléchir à la situation d’autrui qui peut s’avérer difficile. Il faut en être conscient, même si cela n’est pas notre cas au quotidien. Et il réussit à le faire tout en célébrant la culture crie. Un véritable chef-d’œuvre de sensibilité.  

  • Titre: Mamaskatch
  • Auteur: Darrel J. McLeod
  • Date de publication : février 2020
  • Éditeur: VLB
  • Nombre de pages : 304 pages

Crédit photo: Patrice Sirois

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire