Littérature québécoise Quoi lire?

L’imparfaite amitié

L’imparfaite amitié, écrit par Mylène Bouchard et qui paraîtra aux éditions La Peuplade le 24 janvier prochain, c’est le genre de livre qu’on peut lire et relire, qu’on a envie de surligner de bord en bord afin d’en retenir des passages.

L’auteure réussit à réinventer la forme littéraire en faisant cohabiter le roman, la poésie et l’essai. Le récit prend ainsi un style étonnant et une forme particulière qui ne ressemble à rien d’autre que j’ai pu lire.

Amanda, née en 1967 à l’Isle-aux-Coudres, habite à Prague depuis vingt ans. Elle écrit à sa fille Sabina et lui donne une boîte contenant toutes sortes d’écrits comme des lettres adressées à ses anciens amoureux et des carnets. C’est la lettre à sa fille ainsi que le contenu de la boîte que nous lisons.

Amanda partage ses réflexions, qui l’ont menée à prendre une décision dont elle nous fait part très tôt dans le récit : elle va quitter le père de ses enfants. C’est pour cette raison qu’elle écrit à sa fille et lui raconte sa vie, elle veut lui expliquer ce choix.

Au lieu de tomber encore amoureuse, elle qui a eu plusieurs amants, Amanda décide de transposer ses désirs sur un tableau qu’elle n’achètera pas. Elle veut ainsi apprendre à résister. Elle fait un pacte avec elle-même : elle passera des heures à admirer cette œuvre d’art, viendra la voir chaque jour à la galerie, mais ne la possédera jamais. Et au moment où quelqu’un achètera le tableau, elle quittera son mari et Prague afin de retourner vivre au Québec.

Les réflexions qui figurent dans le livre portent surtout sur l’amour et l’amitié. Comment démêler l’un de l’autre ? Comment savoir si on aime d’amour ou d’amitié ? Est-il possible d’être amis après s’être aimés ? Peut-on aimer plusieurs personnes en même temps ? Pourquoi aime-t-on quelqu’un qui est absent ? Ces réflexions étant universelles, voilà pourquoi tant de gens pourront se retrouver dans ce roman.

Comme elle l’explique dans ses remerciements, Mylène Bouchard a notamment puisé son inspiration dans les idées de philosophes, d’écrivains et d’auteurs, tels Kant, Annie Ernaux, Gérald Godin, Boris Pasternak et Stéphane Lafleur, ce qui rend le récit encore plus riche.

Après la lecture de ce roman singulier, non seulement j’ai déjà envie de m’y replonger, mais je vais également regarder le film Les voitures d’eau de Pierre Perrault, qui a inspiré l’auteure, et dont on retrouve des citations un peu partout dans le livre.

 

  • Auteur : Mylène Bouchard
  • Nombre de pages : 387 pages
  • Date de parution : Janvier 2017
  • Éditeur : La Peuplade

Crédit photo : Éditions La Peuplade

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire