Littérature jeunesse Quoi lire?

L’histoire de la petite bestiole

L'histoire de la petite bestiole

 

Une drôle de petite bestiole se cherche un ami. L’auteure lui présente les animaux de la forêt, mais ceux-ci ne conviennent pas. La narratrice octroie donc le droit au personnage principal de partir à l’aventure. L’indescriptible animal se rend donc en ville à la recherche d’un copain avec qui jouer. S’en suit une série de bêtises que l’auteure aura du mal à contenir.

Ce qu’il y a de charmant dans l’album jeunesse L’histoire de la petite bestiole de Caroline Merola c’est, entre autres, la relation complice entre la narratrice (l’auteure) et son personnage. Caroline Merola propose une approche intéressante alors que cette dernière et son personnage principal entre en interaction tout au long de l’histoire. Ils bâtissent ensemble le récit; la petite bestiole n’étant pas satisfaite de l’histoire qu’on lui a préalablement inventée. Ce sont les décisions de la petite bête qui font le comique du livre. Cet hybride entre le lapin et le rat (peut-être y verrez-vous autre chose) a quelque chose d’attachant. C’est un personnage turbulent et spontané qui n’a peur de rien. Il devra cependant apprendre à doser son énergie afin de ne pas effrayer son nouvel ami.

L’auteure-illustratrice Caroline Merola laisse libre cours à l’imagination de la petite bestiole et incite le lecteur à faire de même. L’auteure convie les jeunes lecteurs à poursuivre les aventures des deux amis laissant même une page blanche à la toute fin où le lecteur pourra illustrer sa propre finale. Si la petite bestiole peut se permettre d’illustrer le livre, pourquoi pas le jeune lecteur. Proposons cette lecture originale à un groupe de jeunes (à partir de 5 ans) et voyons jusqu’où nos deux personnages se rendront. De belles aventures les attendent à n’en pas douter.

 

  • Autrice: Caroline Merola
  • Date de parution: 2017
  • Nombre de pages : 68 pages
  • Éditeur: La courte échelle

 

Crédit photo : Noémie Philibert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire