Bande dessinée Quoi lire?

Les vieux fourneaux

Lauréat de plusieurs prix, Les vieux fourneaux est une série absolument cocasse et distrayante mettant en vedette trois septuagénaires, amis d’enfance, aux personnalités qu’on a plaisir à découvrir tout au long des trois tomes. Le premier volume met un peu plus d’emphase sur Antoine, le second sur Pierrot et le troisième sur Émile. Chacun ayant eu un parcours de vie bien à lui, les ayant menés sur des chemins bien différents, les trois personnages se retrouvent au début du premier volume pour les obsèques de la femme adorée d’Antoine. Point de départ triste, mais qui nous dirige rapidement vers une enfilade d’évènements (en couleurs) entrecoupés de réminiscence et de souvenirs (en noir et blanc) qui nous captivent et nous font rire. Tous les personnages sont plus vrais que nature, les dialogues sont très réalistes (certaines répliques deviendront des classiques), les motivations et les émotions de chacun étant bien palpables tout au long du récit. Le scénario, qui mériterait une adaptation au cinéma, ne souffre d’aucune incohérence. Les dessins sont du niveau de Franquin ou Uderzo. Bref une grande bande dessinée dont le quatrième volume (et théoriquement dernier) de la série doit sortir au début de 2017.

Vous voulez vous amuser ? Il y a toujours la possibilité d’aller voir une comédie au cinéma. Mais il y a aussi la possibilité de se plonger dans cette BD. Rigolade et plaisir garantis, car ces petits vieux sont en pleine forme et ne sont pas (n’ont pas toujours été) des anges. Et Sophie, le quatrième mais tout aussi important personnage de cette série, nous le fera découvrir avec intelligence.

 

  • Titre : Les vieux fourneaux, volumes 1, 2 et 3
  • Auteur : Scénario : W.Lupano / Dessins : P.Cauuet
  • ISBN 9782505019930 (v1) / 9782505061632 (v2) / 9782505063520 (v3)
  • Édition / Année : 2014 (v1 et v2) / 2015 (v3)
  • V1 : 56 pages / v2 : 56 pages / v3 : 64 pages
  • Emprunté à la BaNQ / BD –auteurs : LUP

Crédit photo : Françoise Conea

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire