Littérature étrangère Quoi lire?

Les Argonautes

Les Argonautes

Je suis toujours à la recherche de lectures qui vont me propulser à un autre niveau, me déstabiliser, ébranler ma vision du monde ou encore remettre en question mes propres idées reçues. L’approche queer de la famille et des relations humaines m’intéresse particulièrement. Dans cette catégorie, Les Argonautes de Maggie Nelson est définitivement un livre qui décoiffe et ne peut vous laisser indifférent.e.

Essai, auto-fiction, auto-théorie, récit, ce livre reste inclassable, mais néanmoins pertinent pour son époque. S’inspirant de son propre parcours et de sa relation amoureuse avec son partenaire de vie Harry, Maggie Nelson déconstruit nos perceptions habituelles de la famille et du couple. Elle se met en scène au cours du processus qui l’amènera à devenir mère, parallèlement à la transition qu’effectue Harry. La maternité, la relation au corps et la sexualité des femmes sont autant de sujets abordés, mais à mon avis, pas toujours suffisamment approfondis. L’auteur passe d’une idée à une autre, sans nécessairement aller au fond des choses. Sans doute est-ce au lecteur.rice de poursuivre la réflexion.

L’autrice s’impose une rigueur intellectuelle en conviant à sa réflexion des théoricien.ne.s queer (Butler, Sedgwick, Preciado, pour ne nommer que ceux.elles-là). Toutefois, la trame de son récit est résolument bien vissée au plancher des vaches avec ses exemples concrets tirés de sa vie quotidienne et familiale. Elle nous dévoile ses angoisses qui sont étonnamment terre-à-terre pour quelqu’un qui a tant réfléchi à la théorie queer. Cette approche du sujet donne un visage humain et nuancé à une théorie parfois radicale et nous ramène au fait que personne ne peut se croire au-dessus de tout préjugé.

Très attendue dans sa version française, la traduction québécoise de cette œuvre est digne de mention. Maggie Nelson est une écrivaine chevronnée; Les Argonautes est sa neuvième publication. Son écriture est parfois formelle, parfois orale et parfois lyrique, quasi poétique. Conséquemment, une traduction québécoise apporte définitivement un plus et une authenticité à cette oeuvre.

Si vous êtes féru.e de lectures féministes queer ou à thématiques LGBTQ+, Les Argonautes est un incontournable, sans aucun doute. Si ce n’est pas votre cas, je dirais que cette oeuvre n’est pas tout à fait une introduction, mais elle reste tout de même très accessible à qui démontre de l’intérêt et de l’ouverture d’esprit.

 

  • Auteur: Maggie Nelson
  • Nombre de pages: 212 pages
  • Date de parution: octobre 2017
  • Éditeur: Triptyque

Crédit photo: Marie-Hélène Legault

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire