Essai Littérature québécoise Quoi lire?

Les angles morts

Les angles morts

Le Québec aime se voiler de belles illusions quant à son ouverture, son accueil, sa solidarité et son progressisme. Ce faisant, il évite maladroitement de se regarder dans le miroir de la réalité et passe sous silence certaines visions et critiques qui pourraient pourtant l’aider à mieux se construire pour correspondre dans les faits à l’image que l’on a de lui. Alexa Conradi propose dans l’essai Les angles morts : perspectives sur le Québec actuel de mettre en lumière ces sujets qui nous rendent mal à l’aise : la culture du viol, le racisme systémique, l’islamophobie, la colonisation des Autochtones, le néolibéralisme et les politiques d’austérité, la réduction des services publics, les inégalités économiques et sociales.

Elle nous offre ainsi un livre audacieux, qui prend parti pour un Québec dont on serait véritablement fier. Parce que c’est de l’amour qu’elle éprouve pour sa société que naissent les réflexions de Conradi sur les angles morts de ce bout de pays. C’est à partir des tensions qu’elle a senties, puis vécues durant son parcours, notamment comme présidente de la Fédération des femmes du Québec mais aussi comme activiste pour la justice sociale depuis des décennies, qu’elle propose des pistes de réflexion sur ce qui fait mal à regarder. Nos faiblesses, nos erreurs, nos points de travers, tout ce sur quoi nous nous aveuglons.

Avec une perspective féministe assumée qu’elle place au centre de son analyse des enjeux politiques qui touchent le Québec, Conradi tente de nous libérer de nos œillères. Son essai nous rappelle l’urgence de se positionner pour exiger un plus haut niveau du débat public, surtout étant donné l’état actuel des politiques américaines.

Des organisations racistes s’installent et se structurent. Nous ne pouvons nous permettre de sous-estimer leur capacité de mobilisation. Je pense aux mouvements qui ont permis l’élection de Donald Trump, mais je pense aussi à la manière dont la Meute se développe au Québec. Elle s’implique concrètement dans des batailles locales, là où les liens, les amitiés et les contacts portent fruit. Là où la gauche est souvent absente. La Meute travaille nos angles morts. Elle ne cherche pas à les changer, elle les exploite. (Alexa Conradi, Les angles morts)

De ce point de vue, Les angles morts peut être lu comme un manuel nécessaire en ces temps politiquement moroses, pour nous aiguiser à une plus grande conscience critique face à notre propre société, pour nous remettre en question et nous faire penser plus haut.

 

  • Autrice : Alexa Conradi
  • Nombre de pages : 230 pages
  • Date de parution : 2017
  • Éditeur : Remue-ménage
  • ISBN : 978-2-89091-599-2

 

Crédit photo : Caroline Dawson

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire