Littérature québécoise Quoi lire?

Le plein des uns est parfois le vide des autres

Le postpartum du temps des fêtes peut être brutal. Pour certains, l’effroi du froid et des jours courts exacerbe la solitude et la détresse qui peinent à s’affranchir de l’âme. C’est peut-être pour cette raison que chaque année, en début d’année, on nous rappelle « de mettre fin à la stigmatisation entourant la santé mentale » (Bell cause pour la cause) et de comprendre que « le suicide n’est pas une option » (Semaine nationale de prévention du suicide). Ces initiatives sont bénéfiques pour les uns, mais n’atteignent pas toujours les autres, qui font sombrer leurs proches dans un gouffre de douleur, d’incompréhension, de culpabilité. J’imagine.

Accepter l’inacceptable, est-ce possible? Sans doute pas. Mais oser parler, partager, démystifier, briser l’isolement, déconstruire les mythes est sans doute salutaire. Quand j’ai lu le récit autobiographique de Jean Forest, La passion de Karlo, je me suis sentie bien impuissante. Tout au long du livre, j’ai essayé de comprendre, de me mettre à la place de l’auteur, le père dont le fils s’est suicidé, de me demander, si moi, comme mère, j’aurais pu voir, entendre, sentir le signal d’alarme. Il n’y a pas toujours de signal. Ou il est idiosyncrasique, c’est-à-dire propre à chaque individu et, conséquemment, compris de lui seul.

J’ai pardonné à l’auteur et à l’éditeur l’emploi de trop nombreuses locutions latines qui brisent le rythme du récit et du mot « palet » pour parler de « rondelle de hockey sur glace ». Je crois que ce livre doit être lu et relu pour porter en soi un peu de Karlo, auquel on s’attache, et entendre le cri d’un père amputé d’une partie de son cœur. Parce que ça n’arrive pas qu’aux autres. Parce que les failles qui nous habitent deviennent parfois des trous béants. Parce que le plein des uns est parfois le vide des autres.

  • Titre : La passion de Karlo
  • Auteur : Jean Forest
  • Nombre de pages : 191 pages
  • Date de parution : février 2015
  • Éditeur : Tryptique
  • ISBN : 9782897410155

Crédit photo : Caroline Émond

Titre de l’article correspond à une citation exacte, p. 166 :  » Le plein des uns étant parfois le vide des autres. »

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire