Bande dessinée Littérature étrangère Quoi lire?

Le monde selon Mafalda

Mafalda 2

Premier album d’une série de 12 bandes dessinées pour adulte, Mafalda 1 porte simplement le nom du personnage principal, une fillette de 5 ans plutôt allumée. Mafalda a une opinion sur tout, en particulier sur la politique internationale et sur la soupe – qu’elle déteste intensément. Ce personnage créé par l’Argentin Quino a été publié de 1964 à 1973.

Dans ce premier tome, Mafalda ne va pas encore à l’école. Elle ne sait donc pas lire. Elle satisfait sa curiosité sur le monde qui l’entoure en écoutant les nouvelles internationales (quand même!) à la radio et en interrogeant ses parents, pris au dépourvu par ses questions, la plupart du temps.

Du haut de ses 5 ans

Replonger dans l’univers de Mafalda fut un pur bonheur. Les questions qu’elle se posait sur le monde au moment de la première édition de cet album, il y a plus de 50 ans, sont encore d’actualité aujourd’hui. Le pessimisme politique qui l’habitait alors dépeint très bien celui que plusieurs citoyens du monde ressentent à l’égard des politiciens et des gouvernements actuels. Étonnante par la complexité des enjeux sur lesquels elle se questionne et par le niveau de ses réflexions, Mafalda n’est toutefois pas un personnage triste. C’est même une petite fille plutôt joyeuse, curieuse, intelligente, inventive et joueuse. On rit en la lisant, parfois jaune, mais on rit.

Les trois principaux amis de Mafalda sont tous des personnages bien typés, et aussi des enfants de son âge. Ils représentent chacun une école de pensée et servent à mettre en scène les réflexions de Mafalda sur les grands courants politiques, la place de la femme, les valeurs, la guerre, l’ambition, etc. Il y a Felipe, un rêveur parfois révolté et inquiet, mais souvent indifférent; Susanita, une petite fille dont la seule ambition est de se marier avec un homme riche, d’avoir des enfants et rester à la maison; Manolito, l’enfant d’un commerçant bourgeois qui ne pense qu’à l’argent, au gain et à la prospérité.

Des questions pour adultes

Pour vous donner une idée des sujets de réflexions de Mafalda et des questions qu’elle adresse à ses parents, voici quelques exemples :

« Papa, peux-tu m’expliquer pourquoi l’humanité fonctionne aussi mal? »

« Maman, dis-moi ce qui se passe au Vietnam? »

« S’il y a des mondes plus évolués, pourquoi fallait-il que je naisse dans celui-ci? »

Parfois, Mafalda rêve de devenir adulte et d’étudier afin de changer le monde et à d’autres moments, elle ne veut pas grandir, si grandir veut dire devenir médiocre (comme les adultes qui l’entourent) ou indifférent à l’égard de ce qui se passe dans le monde.

Les thèmes abordés sont préoccupants, mais ils sont habilement enrobés de naïveté, ce qui leur donne un brin de légèreté sans toutefois dénaturer leur importance.

Mafalda, à découvrir ou à redécouvrir.

 

  • Auteur  : Quino (Joaquin Salvador Lavado Tejon)
  • Nombre de pages : 47
  • Date de parution : 2010
  • Éditeur : Éditions Glénat pour l’édition française
  • Provenance du livre : Renaud-Bray

 

Crédits photo : Sandra Gravel

 

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Répondre
    Nathalie Gauthier
    27 novembre 2016 à 9:27

    Excellente présentation d’une Mafalda dont je suis fana depuis plus de 30 ans! Merci pour cet article! Ça me donne envie de m’y replonger dès maintenant.

  • Répondre
    Ghislain Émond
    27 novembre 2016 à 1:03

    Ma préférée: « Maman, je veux aller à la maternelle et étudier beaucoup, comme ça, plus tard, je ne deviendrai pas une femme frustrée et médiocre comme toi » et d’ajouter ensuite « Ça fait plaisir de réconforter sa maman ».

  • Écrire un commentaire