Ado Littérature jeunesse Littérature québécoise Nouveauté Quoi lire?

Le boulevard

Le Boulevard

Comme enseignante de français au secondaire, je suis constamment en quête du roman qui saura éveiller l’intérêt de la lecture chez mes ouailles. Tâche très ardue considérant que la lecture est une activité qui polarise bien souvent les jeunes : ils détestent ou ils adorent. Comment trouver l’œuvre qui allumera les premiers et qui enchantera les deuxièmes ? Tâche colossale, disais-je? J’ai la vive impression d’avoir trouvé ce livre qui saurait réconcilier ces deux solitudes : Le boulevard de Jean-François Sénéchal.

L’histoire est assez simple, mais la portée, elle, est universelle. Chris, 18 ans, est abandonné par sa mère. Elle quitte leur appartement près du boulevard sans explications le jour de sa fête. Il se retrouve donc seul à devoir composer avec les aléas de la vie, et cette vie est un peu plus complexe lorsqu’on a une déficience intellectuelle. Chris accepte difficilement son handicap, mais cette nouvelle vie sans son phare qu’est sa mère l’amènera à déployer ses ailes et à s’accueillir tel qu’il est.

La force du roman est d’aborder des thématiques fortes, tels l’amitié, l’amour et l’abandon, de façon frontale sans fioritures et faux-semblants. Les personnages sont aimables et détestables à la fois, mais toujours très touchants. Tous ceux qui ont déjà longé le mythique boulevard Taschereau à Longueuil y reconnaîtront toute sa laideur, mais ils le redécouvriront cette fois-ci à travers les yeux d’un jeune homme qui y est attaché. J’ai adoré la force d’écriture évocatrice de Sénéchal, la limpidité des phrases et la grande lucidité du protagoniste qui énonce très clairement sa perception de la vie, un peu comme les enfants qui lancent des vérités bien aiguisées. En tant que travailleuse sociale défroquée qui a œuvré auprès de cette clientèle, j’y ai littéralement cru à ce personnage de Chris. J’aurais voulu l’accompagner, le consoler et le prendre dans mes bras. Sénéchal a su tracer des personnages fort attachants dont on se souvient longtemps une fois la dernière page tournée.

 

 

  • Auteurs : Jean-François Sénéchal
  • Nombre de pages : 302
  • Date de parution : octobre 2016
  • Éditeur : Leméac
  • Provenance du livre : Librairie de Verdun

Crédit photo : Karine Villeneuve

Vous pourriez aussi aimer

1 Commentaire

  • Karine Fortin
    Répondre
    Karine Fortin
    24 septembre 2018 à 10:46

    Moi aussi j’ai bien aimé ce roman

  • Écrire un commentaire