Littérature étrangère Quoi lire?

L’aveuglement

José Saramago s’est éteint en 2010 laissant derrière lui une impressionnante bibliographie qui lui a valu le Prix Nobel de littérature en 1998.  Le Portugais s’est démarqué de ses contemporains par son style franchement unique. L’œuvre qui l’a fortement aidé à gagner ce prestigieux prix est sans doute son classique L’aveuglement. 

Soudainement, une épidémie de cécité survient de nulle part et fragilise la société au complet. Comme le tout semble très contagieux, les «malades» se retrouvent soudain dans une position de sous-humains et sont isolés de ceux qui sont encore en santé. Seule une femme garde inexplicablement la vue (et ment pour rester avec son mari) et peut ainsi voir toutes les atrocités dans lesquelles le monde peut si facilement basculer.  

L’histoire est un véritable trésor de rebondissements pertinents. Saramago est capable de prédire l’imprévisible de l’humanité en crise. Il en est même terrifiant de lire avec une précision désarmante ce dont l’être humain pourrait être capable selon l’auteur. Tout cela en restant absolument crédible dans ses propos. C’est dans le scepticisme et l’ironie que baignent tous les personnages du roman. On reconnaît quelques touches kafkaïennes qui, par les temps qui courent, ne semblent pas être si exagérées que cela. L’aveuglement est une leçon d’histoire qui ne s’est pas encore déroulée.   

Saramago est surtout connu pour son style narratif très différent des autres. Se mêlent aisément en un paragraphe les dialogues, la narration et même certaines incursions de l’auteur. Néanmoins, la plume du Nobel est précise et jamais nous ne nous perdons dans le récit. Ce style qui l’a rendu célèbre évolue tout au long de ses romans et il est très intéressant de mettre la main sur d’autres œuvres signées de sa main pour voir sa plume se rafraîchir avec les années. 

L’aveuglement est un incontournable pour lequel le film paru en 2008 n’arrive pas à la cheville du roman. Une belle leçon de philosophie qui reste tout à fait divertissante.   

  • Auteur : José Saramago 
  • Éditions :  Éditions du Seuil
  • Parution : 1995 (version portugaise) 1997 (version française) 
  • Pages : 366 pages 

Crédit photo : Patrice Sirois

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire