Bande dessinée Littérature québécoise Poésie Quoi lire?

L’amour en deux livres

Françoise :

L’amour au cœur de la vie est une récente publication de Québec Amérique regroupant une quinzaine d’auteurs, chacun traitant à sa manière de l’amour, ce sujet qui a déjà fait tant couler d’encre…et de larmes (de tristesse et de joie aussi).

Dans ce petit livre que l’on peut transporter partout avec soi, il y a des nouvelles, de la poésie, des récits, des réflexions philosophiques et même de la bande dessinée. On n’y parle pas uniquement de l’amour avec un grand A, de la passion ou d’histoires à l’eau de rose. On y parle de l’amour comme un contact, un regard, un don de soi, une vulnérabilité, un engagement. J’ai particulièrement aimé le texte d’Annie Cloutier, L’amour est un choix, peut-être parce qu’il rejoint bien mes convictions et mes sentiments. L’amour dépasse la passion et c’est un choix que d’aimer…et de continuer à aimer jour après jour. Malgré les embuches, malgré les peines, malgré les difficultés et les défis. Un autre texte qui m’a émue est celui de Hans-Jürgen Greif, Le ciel partagé, qui relate l’histoire de deux jeunes adultes qui se rencontrent par hasard à Paris, quelques années après la Deuxième Guerre mondiale, tombent amoureux et décident de refaire leur vie en Amérique. L’exemple du couple uni à jamais, des amoureux parfaitement complices. Pour votre plus grand plaisir, vous retrouverez aussi au fil des pages l’écriture de Mylène Bouchard, Marsi, Jean Désy, Catherine Perrin et bien d’autres.

Valérie :

Chasses Amoureuses : trapper l’humain dans son habitat naturel est un livre graphique écrit par Mia Caron et illustré par Bach. Un matin, Mia Caron en a eu assez de se contenter des rencontres virtuelles, et a décidé d’aller de l’avant et de forcer le destin pour faire des rencontres en face à face.

Son livre nous donne une tonne d’idées sur comment aborder l’autre de façon toute simple, que ce soit au cours de salsa, à l’épicerie ou encore à la bibliothèque. C’est que de nos jours, on manque de pratique et on se sent souvent gauches quand vient le temps d’aborder un inconnu sans qu’il y ait un ordinateur nous servant de bouclier. J’ai bien apprécié que le livre donne autant des exemples d’hommes abordant des femmes que l’inverse, et que plusieurs situations s’appliquaient autant à une rencontre amoureuse qu’à une rencontre d’amitié. Bref, si en cette journée de la St-Valentin, vous vous sentez un peu seul.e, sortez vos livres, il n’y a pas meilleur compagnon! Et si vous manquez un peu de pratique ou de courage dans les rencontres humaines, ce petit livre léger et agréable est de mise !

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire