Le Mois de l'Histoire des Noirs Littérature étrangère Quoi lire?

Lady B

Maya Angelou

Il y a longtemps que je croise le nom de Maya Angelou, que je m’y intéresse, sans jamais donner suite à mon envie de découvrir cette auteure phare de la littérature afro-américaine. Ce mois de février 2017 a été le moment où j’ai enfin ouvert – et dévoré – Lady B.

Maya Angelou est reconnue pour sa série d’œuvres autobiographiques, dans laquelle elle nous livre les détails de sa vie, l’ampleur de ses accomplissements ainsi que son parcours fascinant. Dans Lady B, Angelou nous parle principalement de sa relation avec sa mère et on se rend bien compte, au fil des pages, que cette femme n’est pas hors du commun pour rien. Sa mère l’était autant, sinon plus.

Acheter ce livre en cliquant sur ce lien

Pourtant, tout semblait avoir mal commencé pour Maya et sa mère. À l’âge de trois ans, cette dernière laissa Maya et son grand frère chez leur grand-mère paternelle et ne les reverra que dix ans plus tard. Suite à leurs retrouvailles, ce fut un long cheminement ardu qui permit finalement à l’adolescente qu’elle était devenue de comprendre et d’aimer celle qui l’avait mise au monde.

Ayant été élevée dans la violence et ayant un tempérament agressif et tapageur, sa mère avait alors pris la décision de laisser ses enfants à quelqu’un d’autre pour leur bien. Mais comme l’auteure nous le révèle, cette femme était autant une mauvaise mère pour de jeunes enfants qu’elle était une excellente mère pour la jeune adulte qu’est devenue Maya.

Tout au long de sa vie, cette femme de caractère lui apprit ses plus importantes leçons de vie, telles que se respecter d’abord soi-même, prendre des risques pour atteindre ses rêves et ne jamais mentir. C’est un véritable éloge d’une fille à sa mère que nous livre ici l’auteure, elle-même devenue mère très jeune, à l’âge de 17 ans.

Écrivaine, poète, actrice et chanteuse, Maya Angelou était aussi une militante pour les droits des minorités et des femmes, tout comme sa mère le fut avant elle. Son œuvre a inspirée toute une génération d’Américains et Américaines et continue à marquer les esprits, son parcours de vie étant si riche en expériences et en réflexions.

Je vous laisse sur ce passage qui se déroule lors de la première conversation entre Maya et sa mère, à son retour de voyage, alors que Maya est déjà à huit mois de grossesse :

Je fumai donc une cigarette, puis elle me demanda :

– Sais-tu qui est le père ?
– Oui. Je n’ai fait l’amour qu’une fois.
– L’aimes-tu ?
– Non.
– Est-ce que lui t’aime ?
– Non.
– Eh bien, c’est réglé. On ne va pas gâcher trois vies. Nous – toi et moi- et cette famille allons avoir un magnifique bébé, et voilà tout. Merci ma chérie, tu peux me laisser maintenant.

Je sortis de la salle de bain le visage baigné de larmes de soulagement. Maman ne me détestait pas et sa réaction ne me donnait aucune raison de me détester moi-même. Elle m’avait traitée avec le même respect qu’elle m’avait toujours démontré. Elle se souciait de moi et de mon enfant. Elle m’avait parlé. (Maya Angelou, Lady B, p. 69-70)

  •  Auteure : Maya Angelou
  • Date de parution : 2014
  • Éditeur : Buchet-Chastel
  • Traductrices : Claire et Louise Chabalier
  • Nombre de pages : 178 pages
  • ISBN :9782283027394

Crédit photo: Susan Mullaly Weil

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire