Essai Nouveauté Quoi lire? Uncategorized

La promesse de Juliette, un essai pour apprivoiser Shakespeare 

Mustapha Fahmi, professeur de littérature anglaise à l’Université du Québec à Chicoutimi, écrit ici un essai, en français, sur Shakespeare, sa spécialité. Mais ne vous inquiétez pas, cet essai est loin d’être lourd ou trop spécialisé pour monsieur-madame-tout-le-monde, au contraire. 

L’auteur aborde plusieurs thématiques qui divisent l’ouvrage : perspectives, orientations, humeurs, amours et amitiés, ambiances, équilibres, errances, fragilités, libertés et identités. Ces thèmes sont ensuite divisés en plusieurs réflexions souvent basées sur des pièces de Shakespeare ou des ouvrages d’auteurs classiques : Aristote, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir et plusieurs autres. J’ai trouvé très rafraichissant la lecture que l’auteur fait de ces grands textes et, même sans les connaître, il m’était tout à fait possible de comprendre l’histoire et les liens que faisaient M. Fahmi. Il a même réussi à me donner le goût de poursuivre ma lecture de ces géants dont Shakespeare qui peuvent intimider quelquefois. Et comme l’auteur avait probablement ce but en écrivant l’ouvrage (c’est réussi), il nous offre, à la fin, toutes les références nécessaires pour le faire. J’ai adoré la simplicité avec laquelle ce recueil se lit. Parfois, grâce à une seule phrase ou quelques pages, l’auteur offre une perception sur un sujet comme dans la promesse de Juliette :  

La première chose que la pièce de Shakespeare nous apprend sur l’amour, c’est qu’il se déclenche lors d’une rencontre avec la beauté. Par beauté, il ne faut pas entendre une apparence visuelle qui répond à des critères esthétiques précis, mais plutôt un certain charme, une certaine élégance, une certaine manière d’être qui promet à celui qui la contemple plus qu’elle ne lui en montre : des jours heureux en sa compagnie.  

p. 66 (extrait du chapitre La promesse de Juliette

  • Auteur : Mustapha Fahmi 
  • Maison d’édition : La Peuplade 
  • Parution : Septembre 2021 
  • Nombre de pages : 167 

Crédit photo : Valérie Ouellet 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire