Littérature québécoise Quoi lire? Société

La langue racontée

Anne-Marie Beaudoin-Bégin est une autrice et linguiste que vous connaissez peut-être sous le pseudonyme de l’Insolente linguiste. En publiant cet automne La langue racontée : s’approprier l’histoire du français, elle complète un triptyque chez Somme toute qu’elle avait entamé avec La langue rapaillée : combattre l’insécurité linguistique des Québécois (2015) et La langue affranchie : se raccommoder avec l’évolution linguistique (2017).

Dans ce nouveau livre, la linguiste nous raconte l’histoire du français, des premiers balbutiements latins hors-normes quelque part en Gaule jusqu’au Québec à l’ère des réseaux sociaux. Si vous n’êtes pas un habitué du style de l’autrice, sachez qu’elle ne s’est pas donné le qualificatif insolente pour rien. Beaudoin-Bégin est aisément capable de transformer un traité écrit en ancien français, qui semble à priori ennuyant, en une histoire captivante remplie de rebondissements. Plus, elle remet en question beaucoup de rumeurs souvent acceptées comme vraies et détruit des théories linguistiques dont le lectorat a sans doute entendu parler. Et ce, sans y aller de main morte. 

Même si la plume acerbe de l’autrice est tout à fait agréable à lire, elle n’est pas le point le plus intéressant de ce livre. Contrairement à pratiquement tous les livres d’histoire du français que vous pourrez trouver (et il y en a beaucoup), celui-ci a comme différence immense – et pertinente – d’être un ouvrage de sociolinguistique. Donc, il implique toujours l’attitude des locuteurs en regard du français. Nous apprenons à quelle époque la langue était considérée comme un banal outil de communication, un objet politique, un symbole de prestige, un tremplin identitaire ou un trésor à protéger à tout prix. La langue racontée est un regard étonnant sur notre relation à la langue. C’est très rafraîchissant de remettre en perspective certaines attitudes qui semblent exister depuis toujours, surtout lorsque ce n’est pas le cas !

Aussi, il est bon de lire sur le français québécois, puisqu’évidemment, Beaudoin-Bégin prend la peine de nous en parler grandement. Notre relation avec langue, comme francophones en Amérique du Nord, est souvent laissée de côté dans les ouvrages sur le français, mais l’autrice s’est assurée de nous laisser une place de premier plan dans son livre. Et comme notre relation avec la langue constitue un contexte unique, il est digne d’intérêt de s’y intéresser. 

La langue racontée : s’approprier l’histoire du français est un chef-d’œuvre de sociolinguistique et un incontournable pour tous ceux qui n’ont pas peur d’être confrontés dans leur croyance sur la langue française. 

  • Auteur : Anne-Marie Beaudoin-Bégin
  • Éditeur : Somme toute
  • Année : 2019
  • Pages : 143 pages

Crédit photo : Patrice Sirois

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire