Littérature Canadienne Littérature jeunesse Littérature québécoise Maisons d'édition

La conscience écologique de L’Isatis

Les éditions de l’Isatis ont, depuis leurs débuts, adoptées une approche éco-responsable quant à leurs procédés de publication. En effet, tous les livres publiés sont imprimés au Canada réduisant ainsi leur empreinte écologique. Cette maison d’édition, que j’apprécie grandement, propose aussi de nombreux livres qui permettent aux jeunes lecteurs d’être sensibilisés quant aux enjeux écologiques. Je vous présente quelques-uns des titres que j’ai eu la chance de lire.  

Je suis écolo d’Angèle Delaunois et Philippe Béha 

Avez-vous un enfant éco-anxieux qui se demande comment il peut aider sa planète à se porter mieux? Je suis écolo propose des astuces simples afin de donner un coup de pouce à notre environnement. L’enfant est invité à consommer local, réutiliser, recycler, réparer, partager, ne pas gaspiller. L’autrice interpelle même le lecteur à la fin du livre et le met au défi de changer ses habitudes afin que, lui aussi, participe au changement nécessaire pour que la terre se soigne. La collection Tourne-pierre nous pousse à toujours réfléchir un peu plus à des enjeux éthiques prioritaires. 

Date de parution : septembre 2020 

Mon île blessée de Jacques Pasquet et Marion Arbona 

Imarvuk, une jeune innue, est inquiète pour son île. Un monstre déchaine la mer effritant la côte où se trouve sa demeure. Les temps ont changé, les habitants doivent s’adapter ou se résigner à partir. Ce conte raconte la vie de plusieurs peuples résidant dans des zones côtières. Il raconte l’histoire de communautés qui ont vu leurs modes de vie changer drastiquement dû à l’industrialisation. On comprend rapidement que le monstre représente les changements climatiques qui ont un effet pervers sur les habitudes de vies des premières nations, des innues, de tous. Mon île blessée est un album qui permet de parler d’environnement, mais également des réalités des peuples autochtones. 

  • Date de parution : août 2020 

La ville aux dos d’éléphants de Christine Nadeau et Camille Pomerlo 

Un cultivateur trouve une roche étrange qui suscite la curiosité de tous. Il vient de trouver de l’or blanc, de l’amiante. La petite municipalité se métamorphose afin d’extraire cette ressource naturelle. Les paysages changent laissant place à des dos d’éléphants. Les ouvriers souffrent de plus en plus. L’or blanc n’est pas bénéfique pour tous. 

Les nombreux prix remportés (Prix Hubert Reeves, prix illustration jeunesse du salon du livre de Trois-Rivières et finaliste du prix Espiègle) atteste de la qualité de La ville aux dos d’éléphants. Christine Nadeau invite le lecteur à découvrir les revers de l’industrie minière au Québec. Sous forme de fable, elle raconte l’histoire des habitants de Thedford Mine et d’Asbestos; une histoire méconnue à mon avis. Cet album documentaire est supporté par une recherche rigoureuse qui a su être vulgarisée adéquatement par l’autrice. Ajoutons que les illustrations de Camille Pomerlo supportent le texte avec justesse et puissance. 

  • Date de parution : octobre 2019 

Le lac assassiné de Laurent Chabin et Christine Delezenne 

Encore quelques minutes, et je serai morte. 

Autour de moi, le monde s’est retiré. Très loin. Il s’est réduit à une croûte desséchée, calcinée, souillée de taches vaguement luisantes. Des taches qui rebutent même les pires insectes… » 

p. 2 

Le lac assassiné est une histoire de fin du monde perçue d’un point de vue original, celui d’un poisson. Ce dernier voit son environnement changer drastiquement. L’eau se brouille, les déchets d’accumulent, la flore marine évolue, mais pas pour le mieux. Laurent Chabin nous propose un album coup de poing, très critique de ce que nous faisons vivre à nos cours d’eau. Le texte est soutenu par les images assez uniques de Christine Delezenne. L’ensemble de l’œuvre en fait un livre déstabilisant qui fait réfléchir et bouillir en dedans. 

  • Date de parution : août 2020 

Ces titres ne sont que quelques-uns des livres intéressants publiés aux éditions de l’Isatis. Je vous invite à découvrir leur catalogue et à vous laisser inspirer par leurs œuvres poétiques, percutantes, importantes. 

Crédit photo : Noémie Philibert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire