Évènements à venir Littérature jeunesse Quand? Quoi lire?

Jacques Goldstyn : l’écriture engagée pour les jeunes

Le prisonnier sans frontières

Le 9 décembre se tiendra le marathon d’écriture annuel d’Amnistie internationale. Sous le thème Écrire ça libère, plusieurs auteurs et apprentis auteurs uniront leurs plumes afin de faire valoir les droits fondamentaux de prisonniers d’opinion autour du monde. De ces auteurs, nous retrouvons l’engagé Jacques Goldstyn; récipiendaire de nombreux prix dont le Prix des libraires du Québec ( L’arbragan – 2015), le Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal (L’arbragan-2016 / Azadah- 2017) ainsi que le Prix littéraire du Gouverneur général (Azadah 2017).

La bibliographie de Jacques Goldstyn est remplie de perles littéraires pour les jeunes. Le prisonnier sans frontières a plus particulièrement suscité mon intérêt; son message étant intrinsèquement lié avec la mission du marathon d’écriture d’Amnistie internationale. Ce livre jeunesse sans texte, fait en collaboration avec cette organisation qui se porte à la défense des droits humains, relate l’arrestation arbitraire d’un militant lors d’une manifestation. Emprisonné pour ses opinions, le personnage garde espoir d’être libéré rapidement. Plus le temps passe, plus ses espoirs s’amenuisent. Cependant, des lettres abondent de partout dans le monde afin de le faire libérer. Malheureusement, ses tortionnaires s’évertuent à détruire les missives qui lui sont transmises. La force du nombre aura-t-elle raison des méchants ou notre héros sombrera-t-il dans la déprime et le désespoir ?

Ce qu’il y a de beau dans un livre sans texte, c’est toutes les possibilités de compréhension qui s’ouvrent au lecteur. Ce sont les illustrations qui narrent le récit. Le lecteur est libre. Grâce à ses illustrations, M. Goldstyn véhicule un message clair : la mobilisation peut faire une différence. Alors qu’on pourrait croire que notre parole a peu de valeur, Le prisonnier sans frontière nous prouve le contraire. C’est grâce aux messages que le prisonnier garde espoir, mais aussi que les bourreaux perdent de leur détermination. Ce livre démontre la valeur d’une initiative comme le marathon d’écriture d’Amnistie internationale.

Les livres de Jacques Goldstyn ouvrent la porte à des discussions profondes et nécessaires avec les jeunes. L’auteur n’a pas peur d’effleurer des sujets sensibles qu’on jugerait parfois trop sérieux pour les enfants. On y parle de censure, de liberté et des droits humains. Jacques Goldstyn semble avoir compris que pour façonner un monde meilleur, les jeunes sont la valeur la plus sûre.

Événement à venir

Vous aimeriez rencontrer cet auteur-illustrateur ? Sachez qu’en plus du marathon d’écriture qui se tiendra à la Maison du développement durable le 9 décembre, M. Goldstyn sera également à la bibliothèque L’Octogone à LaSalle, pour l’activité Un mot pour Noël. Ne manquez pas votre chance de rencontrer l’auteur en réservant votre place auprès du personnel de la bibliothèque.

 

  • Auteur: Jacques Goldstyn
  • Nombre de pages: 42 pages
  • Année de publication: 2015
  • Éditeur: Bayard Canada

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire