Auteurs Évènements à venir Littérature jeunesse Littérature québécoise Quand? Qui? Quoi lire?

Jacques Goldstyn au FLJM

Comme vous le savez sans doute déjà, le dimanche 11 août 2019 se tiendra la première édition du Festival de littérature jeunesse de Montréal au parc de la Marina d’escale à Lachine. Lors de cette fête où le livre pour enfant sera à l’honneur, vous aurez la chance de rencontrer divers artisans du milieu littéraire. Parmi les invités, nous avons l’honneur de recevoir le talentueux auteur-illustrateur Jacques Goldstyn.

Pour celles et ceux qui pensent ne pas connaître cet artiste, détrompez-vous. Vous avez fort probablement déjà vu ses croquis ou même lu un de ses nombreux ouvrages. Depuis le début des années 80, M. Goldstyn est, entre autre, le crayon derrière de nombreuses illustrations du magazine Les débrouillards. Il est également le père de Beppo, grenouille emblématique de cette revue de vulgarisation scientifique. Jacques Goldstyn est aussi l’auteur de nombreux livres primés tels que L’arbragan (Prix des libraires du Québec et Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal ) ou Azadah (Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal et Prix littéraire du Gouverneur général). La bibliographie de l’auteur est impressionnante, mais surtout intelligente.

Ce que l’on aime particulièrement de cet auteur c’est sa volonté de transmettre du savoir aux jeunes. On sent une volonté d’informer les enfants sur des sujets aussi bien scientifiques que des enjeux de société. Jacques Goldstyn ne sous-estime pas les jeunes lecteurs. Il les confronte et les pousse à développer leur raisonnement critique. Il a osé parler du deuil avec L’arbragan (2015), de la guerre avec Azadah (2016), d’histoire avec Jules et Jim, frères d’armes (2018), de liberté d’expression avec Le prisonnier sans frontière (2015), etc. L’auteur n’a pas peur d’aborder des sujets sensibles. En connaissez-vous beaucoup des auteurs qui osent inclure un blasphème dans le titre d’un livre pour enfant? M. Goldstyn l’a fait avec Le petit tabarnak (2013) et on ne peut que féliciter cette audace. Les publications de Jacques Goldstyn sont sujettes à de nombreuses et vives discussions. C’est donc avec impatience que nous attendons sa venue au Festival afin d’en apprendre toujours davantage sur le métier d’auteur-illustrateur, mais, encore plus, pour apprécier l’homme derrière ces textes engagés.

** Jacques Goldstyn animera une rencontre sur le métier d’auteur et d’illustrateur **
** dès 14h00 le dimanche 11 août 2019 **

Crédit photo : Noémie Philibert-Brunet

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire