Littérature jeunesse Quoi lire?

J’imagine que ça rime

J'imagine que ça rime

Il vous est surement déjà arrivé d’entendre qu’il faut travailler la conscience phonologique avec un enfant dès son plus jeune âge. Pour moi c’est bien simple, car je suis enseignante et je sais ce que ça veut dire ainsi que comment le faire. Mais pour monsieur et madame tout le monde, comment vulgariser afin de rendre ces termes compréhensibles? C’est facile, vous devez retenir 5 mots : rime, sons, mots, jeux et plaisir. En d’autres termes, il faut apprendre à jouer avec les mots, faire des devinettes, trouver des similarités, faire des associations. Pour ce mois-ci, je vous ai choisi 4 histoires qui proposent de travailler les rimes et qui s’adressent à un public de 4 à 8 ans. Les structures de livres répétitives (à chaque page on retrouve un extrait qui se répète) sont aussi une belle façon de faire participer votre enfant lors de la lecture.


Ferdinand le goéland

Par une belle journée ensoleillée, Amandine la tortue de mer vient faire son nid dans le sable afin d’y pondre ses œufs. Ferdinand le goéland est alors perché dans un arbre et il observe toute la scène. Alors que la mère repart en laissant ses petits, le goéland se donne comme mission de veiller à la sécurité des œufs jusqu’à leur éclosion. Il sera donc là le jour de leur naissance et les guidera jusqu’à la mer. Rencontreront-ils des dangers? Les petits vont-ils réussir à se rendre à la mer sans soucis? (Orianne Lallemand, 2012, les éditions Auzou, )


Théo le mulot

Ce livre fait partie de la collection Drôle de petites bêtes. On y propose plus d’une quarantaine de livres parlant tous des animaux et ayant un titre qui rime. En voici quelques exemples : Mireille l’abeille, Belle la coccinelle, Pascale la cigale, Solange la mésange, etc.

Ce livre raconte l’histoire de Théo et de sa famille. Alors qu’un matin ses parents partent travailler, les petits mulots décident d’aller jouer dans le pré. Sans même s’en rendre compte, ils se retrouvent dans la forêt interdite où Théo fait la rencontre du lutin roux (alias l’écureuil roux). Il décide de le suivre dans la forêt sans se rendre compte que ses frères et sœurs ne le suivent plus. Il est donc perdu. Les mulots retournent à la maison bien tristes et désemparés de la situation. Théo reviendra-t-il à la maison? Les mulots devront-ils expliquer à leurs parents ce qui est arrivé? (Antoon Krings, 2012, les éditions Gallimard jeunesse)


Colin est malin

Colin est une sirène remplie d’imagination. Il passe la majorité de son temps à créer différents objets dans son atelier. Lorsque ses amis veulent jouer avec lui ou que sa maman l’appelle pour venir manger, il refuse toujours d’arrêter de travailler tellement il est concentré. Ses amis se moquent de lui, car ils disent que ses inventions ne servent à rien. Jusqu’au jour où ceux-ci auront besoin de lui. (Bénédicte Carboneil, 2014, Les éditions coup d’œil)


Astrid est timide

Astrid est une petite sirène très timide. Tous les jours, un ami différent vient la voir pour lui proposer de jouer avec lui, mais elle refuse à tout coup. Un beau jour, alors qu’elle observait les autres enfants jouer ensemble, elle se sentit soudain triste. Elle aussi aimerait jouer avec les autres. Si seulement elle n’était pas si timide. Parviendra-t-elle à vaincre sa timidité? Va-t-elle finir par se faire des nouveaux amis? (Bénédicte Carboneil, 2014, Les éditions coup d’œil)

 

Crédit photo : Marilou Racine

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Écrire un commentaire